Fadel Barro Y’en a marre « il faut profiter du procès de Karim pour positionner les vrais problèmes des sénégalais lambda »



Fadel Barro Y’en a marre « il faut profiter du procès de Karim pour positionner les vrais problèmes des sénégalais lambda »
Le coordonnateur du mouvement de contestation "y en a marre" est visiblement plus préoccupé par   la condamnation des jeunes de Colobane, que du très populaire procès du fils de Wade. Hier à Guediawaye lors de la campagne « Wax ak sa député », il a dénoncé le fait que les gens ne parlent pas de la condamnation des jeunes de colobane à 20 ans pour le meurtre du policier Fodé Ndiaye.

Selon lui, cette situation n’émeut personne « la presse ne s’est limité qu’à l’étape des comptes-rendus. Aujourd’hui  le procureur de la Crei à requis 7 ans de prison contre Karim Wade et on nous interpelle de partout ». Indique t-il avant d’ajouter « n’oublions pas tous ces jeunes de la banlieue qui croupissent en prison. Je parle particulièrement de ces jeunes de colobane, tout le monde connait les conditions dans lesquelles la police a recueilli des aveux. Ces jeunes ont été torturés ».

Fadel Barro va plus loin dans son indignation  « un policier a été tué, cette même police a diligenté l’enquête et a torturé ces jeunes pour avoir des aveux, je ne parle pas du témoignage de cette dame sortie de je ne sais ou pour charger ces jeunes. On en parle pas alors qu’ils vont croupir dans la prison et pendant 20 ans, parce qu’ils n’ont personne pour les défendre » a soutenu Fadel Barro.

Abordant l’affaire Karim Wade, il soutient que ce n’est pas parce qu’il est fils d’ancien président qu’il a un parti politique, les moyens d’avoir des avocats que les citoyens lambda vont se battre pour lui. Le y en a marriste estime que des jeunes sont rangés aux oubliettes dans les prisons.

Et Fadel barro de rappeler « un marabout accusé d’avoir enterré des personnes vivantes a été libéré, des journalistes et d’autres célébrités accusés pour des histoires de mœurs ont été libérés, un promoteur impliqué dans une histoire de drogue a bénéficié d’une liberté provisoire ». Selon lui, ces gens ont été libres parce que ce sont des célébrités alors que les jeunes de colobane ne sont pas connus. 

« Ils croupissent dans les  prisons à cause des longues détentions, il faut profiter du procès de Karim Wade pour positionner véritablement les problèmes des sénégalais lambda qui vivent et subissent des manquements et faiblesses de notre justice et pour qui personne ne parle » indique t-il.
 


Jeudi 19 Février 2015 - 11:46




1.Posté par djibby le 19/02/2015 14:37
mais oui monsieur ce qui se passe dans le proce de kw montre que notre justice est manipuler comme le cas des jeunes de colobane, c est le meme combat, la justice doit etre libre et le droit d innocence doit exister
vous dites qu ils ont amener une personne de nul part qui a temoigner contre les jeunes de colobane mais la crei a fait la meme choses et voila le probléme
si vous vous défendez la justice , il n y a pas de differrence entre colobane et kw, meme injustice
je défends personne mais si on arrete pas cela, demain toute personnes peut etre jeter en prison sans aucun mobile juste pour les beaux yeux des politiciens
le peuples doit dire stop une fois pour toute en sortant dans la rue

2.Posté par Leuk le 19/02/2015 18:44
Eh oui! C'est tout comme, une justice à deux poids, deux mesures !
Mais en réalité, c'est bien plus injuste que cela.
Pour "Servir d’Exemple", pour satisfaire "Demande Sociale » mal identifiée, doit-on manipuler la justice sur des personnes ciblées ou tirées au hasard ?

Tout est dans le Faux Témoignage !

Concernant Karim Wade, ce que d’aucuns peuvent qualifier de disproportion entre la montagne d’accusations et la peine d’emprisonnement ferme de 7 ans requise par le Procureur Spécial (mal à l’aise), eh oui ! cela témoigne de la Flagrance du Mensonge des accusateurs !

Au fait, nous avons affaire un Acharnement par voie judiciaire. C’est une "chasse aux sorcières". C'est la justice des vainqueurs.

Ne nous y trompons pas ! Ces gens-là, viennent d’entamer un processus de Purges massives s’appuyant sur des Procès Truqués avec de Faux Témoignages issus du lot des frustrés (ceux qui furent en un moment mutés, suspendus, radiés,... ou des concurrents...). Et cela rappelle bien tristement des Méthodes Staliniennes (fin 1934-1938).
« La justice ne se contente pas de soigner, elle tue. Non par ignorance, mais par savoir »

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter