Fadel Barro et Cie «ont été brutalisés» en RDC

«Les Sénégalais et les Burkinabés participant à la réunion ont été brutalisés et les Congolais, roués de coups. Certaines personnes ont été frappées au moyen de bâtons et on leur a cogné la tête violemment contre des voitures ». C’est Amnesny International qui l’a déclaré dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce 18 mars



Fadel Barro et Cie «ont été brutalisés» en RDC
Les défenseurs des «droits de l’homme» affirmant se baser sur les déclarations d’un témoin oculaire, réclament leur libération immédiate et invitent les autorités judiciaires Congolaises à situer les responsables dans cette arrestation pour d’éventuelles poursuites judiciaires (RDC.
 «Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) doivent libérer immédiatement et sans condition les défenseurs des droits humains arrêtés dimanche 15 mars dans la capitale, Kinshasa, pour avoir participé à une réunion. Les personnes dont la responsabilité pénale serait engagée dans ces arrestations arbitraires doivent répondre de leurs actes devant la justice, dans le cadre d'un procès équitable», ont-ils déclaré.
Selon eux, la répression qu’exercent les autorités Congolaises est constante et déclarent se joindre à d’autres mouvements dans leur lutte pour  la libération des personnes arrétées. «Amnesty International se joint à d'autres organisations de défense des droits humains, aussi bien locales qu'internationales, pour exhorter vivement l'État congolais à libérer les militants interpellés».
«Ces arrestations montrent que l'État continue de réprimer la liberté de réunion pacifique à l'approche de l'élection présidentielle de l'an prochain», ont-ils concluent.
Pour rappel, depuis le 15 mars, Fadel Barro, Aliou Sane et Malal Talla, du collectif sénégalais Y’en a marre, Ouedraogo Sibiri, du collectif burkinabé Balai citoyen, et Fred Bauma, du mouvement de jeunes congolais Lutte pour le changement (LUCHA), sont maintenus en détention. 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 18 Mars 2015 - 14:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter