Fatick : 6 tombes profanées au cimetière musulman Peulga



Le cimetière musulman de Fatick sis au quartier Peulga a été à nouveau profané. Sept (7) personnes se sont introduites hier, vendredi  dans le cimetière pour procéder à « l’ensevelissement » d’un linceul sur lequel est inscrit Marie Ndour. Un acte de profanation de plus qui révulse les oulémas qui en appellent à la responsabilité des autorités municipales. D’autant plus que, disent-ils, le cimetière est resté depuis trois ans sans gardien.

Ces actes sont devenus très fréquents dans les cimetières de la ville de Fatick. Une situation qui heurte profondément la sensibilité des imams qui disent ne pas comprendre pourquoi la mairie rechigne à affecter un gardien aux cimetières.  Alertés, les éléments de la brigade des sapeurs pompiers sont venus procéder, en présence du préfet, à la destruction du « mauvais sort » en y brûlant de l’herbe. La police a amené le linceul pour les besoins de l’enquête qu’elle a ouverte. Selon El Hadji Mamadou Diallo, le mot arabe sur lequel le nom de Marie Ndour est écrit peut être assimilé à une bombe. «Avec ce qui est inscrit sur le linceul, soit la personne concernée meurt soit elle devient folle », a dit l’imam Diallo à «Libération ». 


Samedi 21 Novembre 2015 - 09:00




1.Posté par ngom ibrahima le 23/11/2015 10:49
c parceque vos parents ne se reposent pas la bas mais tot ou tard vous allez rejoindre nos honnorable parents qui ont marque l histoire de fatick surtout sur le plan religieux,mais vous ne meritez pas d etre enterre dans ses cimetiere a cote de ses dignes fils de fatick parmi eux on peut se rappeler nos venere imams issus de la famille niang a ndouck de la famille ngom de logandeme etc;
si j etais vous je ne recommencerai car c la deuxieme et a chaque fois on vous surprend comme je vous le dis on ne savait ceux qui se reposent dans ses cimetiere;mais vous n etes pas des musulmans encore moins des fatickois
je lance un appelle aux dignes fils de fatick de se mobiliser pour que de tel actes ne se reproduisent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter