Fatick : Les maires taisent leurs divergences pour accueillir Macky Sall.

Les maires de Fatick veulent réserver à Macky Sall un accueil digne d’un enfant prodigue. En effet, le président de la République doit séjourner dans la capitale du Sine, du 21 au 23 juillet pour les besoins du Conseil des ministres décentralisé. Pour cette raison, ils ont décidé d’enterrer la hache de guerre et de taire leurs divisions. Ils l’ont annoncé hier, lors de leur face-à-face avec la presse.



Fatick : Les maires taisent leurs divergences pour accueillir Macky Sall.
Les maires de Fatick sont conscients que c’est seulement dans l’unité qu’ils peuvent réserver l’accueil qu’ils veulent au président de la République. C’est dans ce cadre qu’ils ont organisé un point de presse, hier,  pour édifier sur les résolutions qu’ils ont pris. « Les maires prenant la pleine mesure de l’évènement, ont décidé de conjuguer leurs efforts  et leurs initiatives pour réserver un accueil exceptionnel et chaleureux au fils de Fatick, son Excellence Macky Sall qui a tout donné à cette région» a déclaré le maire de Ndiob, Oumar Ba.

L’édile de Ndiob assure qu’ils feront les sacrifice nécessaires en l’honneur du fils du terroir : « malgré les contraintes liées au début de l’hivernage, nous allons inviter les femmes, les hommes, les jeunes, les élus locaux, les chef religieux et coutumiers, en somme toute la population du Sine à se mobiliser comme un seul homme pour montrer au Président Macky Sall qu’il est bien chez lui et que la région de Fatick est restée une terre d’accueil et d’hospitalité», a-t-il affirmé.

Sur un autre registre, le premier magistrat de Ndiob s’est aussi prononcé sur le Programme d’urgence pour le développement communautaire (Pudc) : «depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, les doléances des populations rurales ont toujours tourné  autour de l’accès à l’eau potable, à l’électrification, au désenclavement et à l’acquisition des moulins. Cette demande n’a jamais été prise en compte. Il a fallu l’arrivée du Président Macky Sall pour synthétiser tous ces besoins pour ne faire un programme unique qui est le Pudc», a-t-il conclu.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 17 Juillet 2015 - 12:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter