Fatima Raymonde, la première épouse d'Hisséne Habré dans tous ses états



Elle condamne les perquisitions d’hier des domiciles du détenu depuis le 2 juillet dernier pour crime de guerre, crime contre l'humanité et tortures, orchestrées par les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE). Une descente des policiers à Ouakam et aux Almadies, aux airs d’un film hollywoodien. Madame Habré née Fatima Raymonde est convaincue que les CAE sont décidées à violer en continu les droits de l’ancien président tchadien.


Parlant d’ « action spectacle » avec ces perquisitions, elle est au regret de dire que « tous les actes qui sont posés quotidiennement montrent une déviation de la mission des CAE ». Selon elle, cela ne relève que de la « diversion » et ne vise qu’à les  « déstabiliser ». Ceci, rage Fatima Raymonde dans les colonnes du journal « le populaire », dans le cadre de la « guerre psychologique » qui est menée contre Hissène Habré et sa famille.


Jeudi 6 Mars 2014 - 14:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter