Fatou Thiam traite "Macky Sall de voleur": des députés exigent la levée de son immunité parlementaire

Les enseignants de l’Alliance Pour la République (APR) sont remontés contre Fatou Thiam. La députée du groupe parlementaire des libéraux et démocrates avait fait savoir que "celui qui nous dirige était le premier des voleurs". Les amis de Youssou Touré réclament la levée de son immunité.



La cadette de l’Hémicycle s’est encore illustrée, mercredi dernier, en mettant le Président Macky Sall au premier rang des voleurs de la République, lors du vote du budget du ministère de la Justice. Fatou Thiam a déclaré, dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis, que « si l’on doit arrêter les voleurs, le chef de l’État doit être le premier à être arrêté ».

Ce n’est pas la première fois que la jeune députée libérale tient de tels propos à l’endroit de Macky Sall. Mais c’est la première fois qu’une branche du parti présidentiel décide de saisir par correspondance les députés de la majorité pour une levée de son immunité parlementaire pour la traduire devant les tribunaux afin qu’elle donne des preuves de ses « accusations ». « Nous demandons que l’immunité parlementaire de Fatou Thiam soit levée et qu’elle soit entendue par le Procureur de la République pour apporter les preuves de ses allégations. Une correspondance sera adressée aux députés de la coalition Benno Bokk Yakkaar (BBY), dès demain (aujourd’hui) », a dit Ibrahima Fall, membre du réseau des enseignants de l’APR.

A noter aussi que dans son intervention d’avant-hier, Fatou Thiam a aussi demandé aux autorités de dévoiler l’identité des personnes qui ont transigé dans le cadre des enquêtes ouvertes contre les pilleurs des deniers publics.

 


Vendredi 6 Décembre 2013 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter