Faux conseiller spécial du président Sall: 5 ans ferme requis

En 2013, l’affaire Joel Nkouemo plus connu sous le nom de Joel Manou avait défrayé la chronique. A l’époque des faits, un jeune camerounais de 23 ans, se faisant passer pour le Conseiller spécial du chef de l’État, avait réussi, à entrer en possession de documents ultra secrets, estampillés « secret défense ».



Faux conseiller spécial du président Sall: 5 ans ferme requis
Il avait alors été poursuivi pour faux et usage de faux, tentative d’escroquerie, vol de chèque, atteinte à la sûreté de l’Etat et de l’intégrité territoriale, détention de documents estampillés « secret défense » et atteinte à l’habilitation secret défense, et contrefaçon des sceaux de l’Etat. Cependant, après enquête, le prévenu s’est retrouvé avec deux chefs d’accusation : usurpation de fonction et faux et usage de faux.


Hier, après plusieurs renvois, cette affaire loin d’avoir connu son épilogue, a été jugée par le tribunal correctionnel de Dakar. Détenu depuis le 19 juillet 2013, Joel Manou sera finalement fixé sur son sort le 7 juillet prochain. D’ici là, le parquet a requis 5 ans de prison ferme contre le jeune camerounais.


L’affaire avait soulevé beaucoup d’interrogation et plusieurs noms de gradés de la gendarmerie avaient circulé. il se disait même que Joel Nkouemo, proche du général Jean Baptiste Tine, avait été la victime d’une bataille de succession qui faisait rage au sein du Haut Commandement de la Gendarmerie, lorsqu’il a fallu trouver un remplacement au général Abdoulaye Fall. Une histoire somme toute rocambolesque ! 

Alimatou Mbaye

Mercredi 6 Mai 2015 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter