Fermeture de camps de réfugiés en RDC: la «vive préoccupation» de la Monusco

En République démocratique du Congo, la Monusco dit regretter la fermeture de trois camps de déplacés par les autorités congolaises dans le Nord-Kivu, la semaine dernière. Les troix camps fermés -Mpati, Kivuye et Bweru- abritaient près de trente cinq mille personnes selon une estimation du Haut-Commissariat pour les réfugiés. Les forces armées de la RDC depuis environ trois semaines conduisent des opérations dans la région de Walikalé pour neutraliser les rebelles FDLR et deux groupes maï-maï. La Monusco précise qu'elle n'est pas associée à ces opérations.



Selon les autorités, les camps abritent des rebelles qui appartiennent à ces groupes armés. La Monusco précise qu'elle n'est pas associée à ces opérations militaires et prépare une mission pour aider les populations qui ont été forcées de quitter ces trois camps. Les explications du colonel Félix Prosper Basse, porte-parole de la Mission des Nations unies en RDC. « La Monusco a exprimé sa vive préoccupation par rapport à la fermeture de ces camps » assure le porte-parole qui rappelle que la Monusco avait déjà plaidé auprès des autorités congolaises pour qu'elles coordonnent « leurs activités avec la Monusco et d’autres partenaires, qui travaillent sur le terrain pour soulager ces populations civiles, et que si toutefois ces camps devaient être fermés, ça devrait se faire en conformité avec les règles du droit international humanitaire ».
 
Le colonel Félix Prosper Basse rappelle que « monsieur Ban Ki-moon, lors de son dernier passage ici en République démocratique du Congo, [...] avait encore réitéré et réaffirmé avec force sa volonté à assurer une assistance aux populations. Il avait, encore une fois, demandé aux autorités congolaises de surseoir à la fermeture de ces camps. La Monusco a préparé une mission avec une délégation pluridisciplinaire, en vue d’évaluer avec précision les besoins de ces gens-là, mais aussi prendre en compte justement cet état que nous observons, qui est quand même vraiment regrettable ».
 


Source: Rfi.fr


Mardi 12 Avril 2016 - 09:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter