Fesman : Un pot de vin de 1, 2 milliard de F CFA établi par l’Ige

Ce n’est pas Wade qui a payé les 1,2 milliards de FCFA ayant servi à l’achat de son terrain à Yoff auprès du Sénégalais résident au Gabon, Cheikh Amadou Amar. Mais, bien un opérateur économique ayant gagné des marchés du Fesman. L’inspection générale d’Etat l’a formellement établi.



L’affaire avait fait grand bruit après sa révélation par l’hebdomadaire «la Gazette». Abdou Latif Coulibaly, aujourd’hui ministre, avait révélé que Me Abdoulaye Wade, avait acheté auprès de Cheikh Amadou Amar, un terrain sis à Yoff à hauteur de 1, 2 milliard de F CFA. La présidence répliquait en indiquant que Me Wade avait puisé de ses propres derniers pour le faire. On ne sait pas trop comment, mais l’Inspection Générale d'Etat (IGE) donne l'information avant de convoquer aux fins d’auditionner l’opérateur économique en question. Et lors de son audition, M.F a reconnu être le signataire du chèque. Mais, à l’en croire, ce montant était constitutif d’un prêt accordé à l’ancien président de la république, qui lui aurait remboursé.

Pour autant, ce point ne constitue selon le journal "libération" qu’un aspect parmi toutes les bizarreries révélées par l’IGE à la suite de sa mission au Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN) organisé par la fille du président sortant Wade, Sindiély...

Khadidiatou Penda Guindo (stagiaire)

Mardi 25 Mars 2014 - 14:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter