Fichier électoral: Diagne Fada dans le cercle des contestataires

Dans le sillage de Mankoo Wattu Senegaal, l’Entente des forces de l’opposition (Efop) a vivement dénoncé l’absence de consensus en vue de la refonte du fichier électoral. Cette coalition qui faisait face hier à la presse, a servi de tribune à Fada Cie pour dénoncer vivement la posture «autoritaire» de l’Etat qui ne les a pas associés à cette entreprise.



Fichier électoral: Diagne Fada dans le cercle des contestataires
«En réalité, le pouvoir avait pris l’initiative de faire une refonte totale du fichier électoral avec ou sans consensus de tous les acteurs », a lancé hier, Makhtar Sourang dépitée par cette attitude du gouvernement.

M. Sourang, secrétaire général de l’Efop et porte-parole du jour de se poser des questions sur les véritables intentions du gouvernement vu le faible écart qu’il y a entre le lancement de ce projet par l’Etat et la date de la tenue des prochaines élections législatives de 2017. Lequel écart n’est que de 6 mois.

«Actuellement, le fichier électoral compte près de 5 millions d’électeurs et, à 6 mois des Législatives, il n’est pas possible de faire une révision sérieuse. Ce fichier a été constitué pendant 10 ans. Comment en 6 mois, avoir un fichier acceptable ?»

Se prononçant sur le nombre de députés qui pourrait s’élever à 160, Fada et Cie se sont dits outrés par une telle idée au vu de la précarité dans laquelle se trouve la majorité des Sénégal. Et selon eux, l’argent qui va être octroyé à ces nouveaux parlementaires doit servir à régler le problème de ces Sénégalais.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 19 Octobre 2016 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter