Fièvre typhoïde et tuberculose à Thiès : les populations réclament la délocalisation du marché de nuisance



Pancartes en main, foulard rouge autour du cou, les sons de tam-tam accompagnent les marcheurs. Les populations de Diakhao, Madina Fall et Nguinth quartiers de Thiès grognent de colère. Hommes et femmes arpentent les rues de la Cité du Rail pour déverser leur bile. Elles ne réclament que la délocalisation du marché Sahm, à l’origine selon elles de la recrudescence de nombreux cas de fièvre typhoïde, de tuberculose. Il y eu même des cas de décès, fulmine Abdoulaye Ndiaye, chargé de l’orientation du mouvement des associations et initiatives locales.

Chaude matinée à Thiès. Il s’agit d’un mouvement de contestation. « Nous sommes en colère contre le maintien du marché de Sahm. Ce marché à l’origine devait être provisoire, est devenu permanent. Cela fait maintenant plus de dix (10) ans qu’il est implanté. Depuis 2009, nous courons derrière les autorités municipales de la ville pour la délocalisation du site qui nous cause d’énormes nuisances allant de question d’environnement, sécuritaires et de santé.

Abdoulaye Ndiaye ne manque pas de citer des cas de fièvre typhoïde, de tuberculose qui sont entrain de regagner du terrain dans les dits quartiers. De même que les maladies de peaux de façon. Pis, des cas de décès ont même été notés. Un mémorandum selon le correspondant de la Rfm, a été déposé à la mairie ville de Thiès où l’adjoint d’Idrissa Seck, Yankhoba Diattara qui annonçait pas moins 600 millions de F CFA mobilisés pour la construction d’un marché moderne mais un site de recasement qui pose problème.
 


Mercredi 19 Février 2014 - 13:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter