Filière de la mangue : secteur prometteur mais…

Mettre en place une chaîne de valeur de la filière mangue. C’est le vœu exprimé par le ministre du Commerce qui présidait ce matin, la cérémonie de lancement de la « semaine de la mangue». C’est dans ce cadre qu’Alioune Sarr, en compagnie de l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, a exhorté les pays membres de la Cedeao à œuvrer pour la mise en place d’une stratégie commune.



Filière de la mangue : secteur prometteur mais…
 «La semaine de la mangue» a été lancée ce matin. Cet évènement qui entre dans le cadre du désir du Sénégal de valoriser la mangue sénégalaise doit, selon le ministre du Commerce, contribuer à la mise sur pied d’un cadre de concertation des pays-membres de la Cedeao. Il y a un peu moins d’un an, en juillet 2015, le Sénégal et les Etats-Unis ont signé un Protocole d’accord pour le lancement de l’Initiative Trade Africa », a déclaré Alioune Sarr.

Et de poursuivre : «Le principal objectif de Trade Africa est de dynamiser cet énorme potentiel, en s’appuyant sur la mise en œuvre par l’USAID et d’autres agences gouvernementales américaines.  Cela nous permet de contribuer à réunir le Sénégal et ses partenaires régionaux pour la « semaine de la mangue », autour d’une approche unifiée de la culture et de la commercialisation de la mangue en Afrique de l’Ouest».

Présent à la rencontre, le représentant du secteur privé abonde dans le même sens.  En effet, Cheikh Ngane a relevé que cette initiative est la bienvenue d’autant plus que : «La mangue est produite  dans la plupart des Etats de l’Afrique de l’Ouest, une zone de 540 000 km², qui s’étend du Sénégal et de la Gambie dans l’ouest jusqu’au Nigéria à l’Est. La production annuelle représente environ 1,3 million de tonnes, soit près de 4% de la production mondiale, avec des pertes post-récoltes pouvant atteindre entre 40% et 50%.  Environ 40 000 tonnes de mangues fraîches sont exportées (5,4%), et environ 50 000 tonnes sont traitées (6,8%).

Pour sa part, la représentante de l’ambassadeur des Etats-Unis, Sandra Clark, s’est félicitée des initiatives prises par les pays membres de la Cedeao : «le Sénégal et les pays membres de la Cedeao ont adopté une habile stratégie de création d’un marché régional intégré, destinée à stimuler l'intérêt des investisseurs internationaux pour la région. Le Sénégal et ses voisins tentent de dépasser les barrières au commerce régional en concluant de nouveaux protocoles de libre-échange, tels que le Programme de libéralisation du commerce de la Cedeao», a-t-elle souligné.

La semaine de la mangue prendra fin le 3 juin prochain.
 
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 31 Mai 2016 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter