Financement autoroute a péage Dakar-Diamniadio: l'AFD d'accord en attendant le FMI

L’Agence Française de développement (AFD) et le Comité de direction de la Banque africaine de développement (BAD), au sortir de leur réunion respective tenue le mercredi 27 mai, ont confirmé leur concours financier pour augmenter leur contribution relative au financement de l’autoroute à péage. Un communiqué de l’APIX Sa qui donne l’information avise que les contributions de ces deux partenaires financiers vont permettre d’obtenir l’intégralité de l’allocation pays disponible pour le Sénégal.



Financement autoroute a péage Dakar-Diamniadio: l'AFD d'accord en attendant le FMI
L’Agence pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX Sa) informe que les instances de décision (le Conseil d’Administration) de L’Agence Française de Développement (AFD) ont donné, le mercredi 27 mai 2009, leur accord pour l’octroi d’un prêt de 30 millions d’euros au Sénégal pour la réalisation de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio.

La même source précise que l’AFD devrait présenter devant ses instances un nouveau dossier d’un montant équivalent (30 millions d’euros) en 2010 afin de compléter le financement global de l’opération. Et de préciser : « comme tous les prêts directs de l’AFD à l’Etat sénégalais, ce financement ne pourra entrer en vigueur que si le FMI maintient son avis favorable sur l’accord ISPE qui le lie avec le Sénégal ». Parmi les principales conditionnalités, poursuit l’agence dirigée par Mme Aminta Niane, figurera également l’engagement de l’Etat à mettre en place les ressources nécessaires à l’indemnisation des populations qui seront impactées par la construction de l’autoroute.
Selon l’APIX Sa, le financement de l’AFD portera pour une part sur la construction de l’autoroute. « Il portera également sur les composantes urbaines du programme la construction de la zone de relogement des populations qui devront être déplacées pour la construction de la route notamment ; la restructuration de Pikine irrégulier sud ».

A l’en croire, « l’AFD considère, comme les autres partenaires techniques et financiers de ce programme (Banque mondiale et Banque africaine de Développement) que cette opération est prioritaire pour le Sénégal ». Et estime que : « ce programme est conçu pour avoir un impact positif sur l’ensemble de la population de la presqu’île. Les conditions de vie de 25% de la population du Sénégal doivent être améliorées, en premier lieu grâce à l’amélioration de la mobilité et aux gains de temps pour la circulation des personnes et des biens. L’impact économique et social sera de ce point de vue très important ».

Par ailleurs, constate l’APIX Sa, « comme cerise sur le gâteau, le Comité de direction de la Banque Africaine de Développement (Opscom) qui s’est réuni à Tunis le même jour du CA de l’AFD (le mercredi 27 Mai 2009, NDLR) a décidé, lui aussi, d’augmenter sa contribution au financement de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio de 12 millions de DTS (Droits de Tirage Spéciaux) ». Ce qui, selon la même source, porte le montant total à 45 millions de DTS ou 40 milliards de Francs Cfa au lieu de 24,4 milliards de F Cfa, soit l’intégralité de l’allocation pays disponible pour le Sénégal.


Bacary Dabo (Sud)

Lundi 1 Juin 2009 - 21:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter