Financement de l’AIBD : La preuve de confiance de la communauté financière internationale

Un financement d’un montant global de 406 millions d’euros, soit 265 milliards de FCFA, a été accordé ce lundi par un consortium de banques. Le directeur général de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), les représentants des différentes banques, le ministre des transports aériens de la Côte d’Ivoire, les membres du gouvernement, les autorités étatiques, ont tous pris part à cette signature de la convention de financement à long terme pour la construction de l’aéroport qui va recevoir 3000 passagers par an dès son ouverture.



Financement de l’AIBD : La preuve de confiance de la communauté financière internationale
Les investisseurs ont démontré qu’ils croient au projet de construction de l’aéroport situé dans la région de Thiès. La signature de l’accord ce lundi en constitue la parfaite illustration. Un geste équivalant à la réussite pour le directeur général de l’AIBD, Modou Khaya qui magnifie cette confiance de la communauté financière internationale. Les représentants des différentes banques qui soutiennent ce projet, ont tout aussi exalté par de grandes louanges, cette signature avec le gouvernement sénégalais. Une kyrielle de banques de divers horizons qui traduit une « diversité culturelle » sur cette décision. En compagnie de son homologue ivoirien, le ministre des transports aériens, Karim Wade, a tenu à rassurer que « ce projet ne coûte rien au budget de notre pays ». Un financement innovant et sans précédent, pour réaliser un des plus grands et modernes aéroport de l’Afrique subsaharienne. « Le plus grand projet de toute l’histoire du Sénégal », a déclaré Karim Wade qui édifie sur les retombées positives de ce nouvel accord. L’aéroport, construit à Diass, sera l’objet d’une création de « 3000 emplois directs et 12000 emplois indirects qui seront au bénéfice de la population thiessoise et des villages environnants », informe le ministre chargé des infrastructures. En plus de cela, révèle toujours Karim Wade, « des jeunes sont en train d’être formés dans le métier aéroportuaire, avec des formations adaptées aux   métiers des techniques nouvelles, pour éviter les fuites de cerveau, et avec la création d’un centre aérien aéronautique. La signature de la convention de financement long terme constitue également  « une étape importante dans la réalisation d’un des meilleurs projets du président Wade », selon le premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Pour le chef du gouvernement, « AIBD va non seulement prendre le relais, mais aussi favoriser le désengorgement de Dakar ». Le premier ministre n’a pas manqué de garantir l’assistance et l’appui aux constructions, pour la poursuite des travaux sans difficulté. Avant de remercier tous les partenaires et investisseurs de l’AIBD, Souleymane Ndéné Ndiaye a tenu à faire savoir que «  ce nouvel aéroport confortera notre nouvelle compagnie Sénégal Airlines ».


Mardi 20 Septembre 2011 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter