Financement du MCA: "Le Sénégal n’a jamais disposé de 600 Milliards", selon le DG du MFG-MCA

On en sait un plus sur le Millenium Challenge Account (MCA) au Sénégal. En effet, le Directeur Général de la Mission de Formulation et de Gestion du Millenium Challenge Account (MCA), Ibrahima Dia a dévoilé les différentes étapes qui ont conduit au financement du compact sénégalais et à lever l’équivoque sur les 600 milliards dont ont disait qu’ils étaient destinés à la plateforme de Diamniadio dans le cadre du MCA. Ibrahima Dia a, par ailleurs, rassuré sur l’avenir du MCA Sénégal financé à hauteur de 270 milliards par le gouvernement américain.



Financement du MCA: "Le Sénégal n’a jamais disposé de 600 Milliards", selon le DG du MFG-MCA
«C’était une mauvaise information que de dire qu’on avait déjà 600 milliards de Fcfa pour la réalisation de la plateforme de Diamnadio dans le cadre du MCA», a déclaré le Directeur Général de la Mission de Formulation et de Gestion du Millenium Challenge Account (MCA), ex conseillé du Directeur Général de la plate forme de Diamniadio, Ibrahima Dia. Il a, ainsi, coupé court au débat sur cette question avant de marteler : «Le Sénégal ne l’a jamais eu».

Le Directeur Général de MFG-MCA d’informer sur le processus de financement du MCA. Il a commencé par renseigner que c’est l’argent du contribuable américain qui est donné par le MCC selon des critères bien définis et très clairs. «La seule institution qui est capable de donner cet argent, c’est le congrès. Vous proposez votre projet et sur la base de l’argent disponible on étudie les possibilités de financement qui répondent à des étapes», a indiqué Ibrahima Dia. Il a fait savoir que «Le MCC doit examiner la candidature et s’il est d’accord, il vous autorise à continuer à développer, à faire des études de préfaisabilité».

L’ex conseillé du directeur général de la plate forme de Diamniadio d’expliquer: pour la plate forme de Diamniadio, on avait fait un «concept paper», on avait terminé la préfaisabilité mais on n’avait pas encore fait de faisabilité. «Mais même si vous faites la faisabilité, vous n’avez pas encore atteint le point de décision. Il faut que vous terminiez l’étude de faisabilité pour qu’on vous dise bon ok, votre étude de faisabilité est bonne mais nous, nous allons prendre des gens indépendants pour regarder et revérifier la validité de ces études techniques», a souligné le directeur général de MFG-MCA.

Ibrahima Dia a tenu à faire remarquer que «c’est après une vérification de la validité de ces études techniques par une structure indépendante qu’un comité d’investissement se réunit. Et, c’est ce comité qui va conseiller le conseil d’administration du MCC qui, à son tour, fait des recommandations au congrès. Donc si vous n’avez pas fait toutes ces étapes là vous ne pouvez pas dire que vous avez de l’argent».

Cependant le patron de la MFG du MCA a estimé que, «le MCA Sénégal financé dans l’ordre de 270 milliards pour la réalisation d’infrastructures au nord et au sud du Sénégal va marcher parce que tout a été bien conçu. Le dispositif ainsi que les institutions sont très clairs. La structure qui va la gérer est responsable et indépendante. Elle a son autonomie de gestion». Il s’est, en outre, glorifié du fait que le MCA Sénégal est audité par le trésor américain et par la cour des comptes du Sénégal.

Papa Mamadou Diéry Diallo

Dimanche 25 Octobre 2009 - 16:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter