Flagrants délits-Enlèvement mandataire de BBY à Ogo : Abou LO limogé de l’ARTP, quel sort pour son neveu et ses complices ce jeudi ?

L’affaire pollue l’atmosphère à Ogo, communauté rurale sise dans la région de Matam. L’enquête des éléments de la gendarmerie de Ourossogui bouclée, place au Tribunal. Et c’est aux flagrants délits qu’Arona LO qui n’est autre que le fils du grand frère du Directeur de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) et Cie sont annoncés ce jeudi matin. Ce, pour être jugés dans le fumeux dossier de l’enlèvement et de séquestration du mandataire de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), Alassane Niane qui dit avoir été molesté et enlevé, tout pour l’empêcher de disposer la liste de ladite coalition. Une liste qui est même déclarée forclose.



Tout est parti dans la nuit du 29 avril dernier, date limite de dépôt des listes en vue des élections locales de juin prochain. Bocar Sow, le sous-préfet de l’arrondissement précise: « Nous n’avons pas reçu la liste de BBY. Ils ne se sont pas présentés ».  Au moment où le mandataire en question par ailleurs inspecteur d’académie de Matam dit qu’il a été kidnappé par des inconnus alors qu'il s’apprêtait à se rendre à la sous-préfecture. « A 21h30 je me suis rendu à Ourossogui pour m’approcher de la sous-préfecture pour déposer nos actes de candidatures. J’avais déjà contacté le député Farba Ngom pour qu’on puisse y aller ensemble parce que c’est lui qui avait la lettre d’accréditation…


Mais c’est aux environs de 22 heures que j’ai vu des individus venir encercler ma voiture. Et c’est de là que tout est parti, ils m’ont tiré du véhicule, m’ont molesté et retirer tous les documents. Avant ça, j’ai appelé en détresse Farba Ngom pour lui dire que je suis en danger avec un groupe d’individus qui veulent me prendre en otage. Mais j’ai vainement attendu. Ils m’ont sorti du véhicule pour m’amener quelque part derrière Ourossogui  jusqu’à 03 heures du matin. Ils me disaient que la répartition était illégale au niveau des conseillers et que j’étais complice parce que l’attribution a été inégale », dénonce Alassane Niane qui dépose une plainte.

 
Actionnée, la Brigade de gendarmerie de Ourossogui entame les auditions pour identifier six (6) supposés ravisseurs tous proches du DG de l’ARTP.  Ces derniers reconnus par le mandataire de BBY comme étant membres du gang qui l’a enlevé et séquestré, ont été placés en garde-à-vue à la Brigade avant d’être déférés pour être placés sous mandat de dépôt. La machine judiciaire définitivement mise en branle, Arona LO et Cie feront face au juge des flagrants délits ce matin. Arona,  le neveu d’Abou LO est présenté comme le cerveau du kidnapping à côté de Mamadou Mbodj, Amadou Diop et Sada Diallo.
 

Ce, au moment où les deux contre qui les limiers avaient lancé un avis de recherches, se sont finalement rendus. Ils seront bien au Tribunal ce matin. En attendant le procès, les accusations bon train entre le camp d’Abou LO et Farba Ngom. Dans tous les cas, les dégâts collatéraux de l’affaire se sont signalées hier. La première victime n’est que le désormais ex-DG de l’ARTP, Abou LO limogé hier en conseil des ministres tenu exceptionnellement ce mercredi. L’oncle tombé hier, quel sort pour le neveu ce jeudi.


Jeudi 8 Mai 2014 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter