Fonctionnement au ralenti des mairies de Dakar: Khalifa Sall dénonce le diktat des percepteurs municipaux

C’est un tableau sombre après un mandat à mi-parcours que peint le maire de Dakar, Khalifa Sall. En réunion du Conseil municipal, hier, le maire de Dakar a listé les goulots d’étranglement qui bloquent le bon fonctionnement des mairies de la capitale.



Fonctionnement au ralenti des mairies de Dakar: Khalifa Sall dénonce le diktat des percepteurs municipaux
Le maire de la ville de Dakar est dans tous ses états. Réuni en Conseil municipal, hier, le maire de Dakar est revenu sur  le bilan à mi-parcours des mairies de Dakar. Un bilan pas du tout fameux. Et selon Khalifa Sall, leur seul obstacle demeure les percepteurs municipaux qui asphyxient les mairies.
 
Entre le diktat des percepteurs municipaux et les crocs-en-jambe de l’Etat, les communes sont asphyxiées; «Nous sommes à mi-mandat et nous sommes en train d’évaluer la situation dans nos communes et ce n’est pas du tout fameux. Beaucoup de maires ont des difficultés avec les services de l’Etat dans la mise en œuvre de leurs compétences. Vraiment il y a beaucoup de problèmes, il y a des blocages qui retardent les maires», fulmine le maire de Dakar.
 
Un blocage qu’il attribue aux agents de l’Etat à savoir les percepteurs. «Nous sommes asphyxiées par les percepteurs municipaux», dénonce Khalifa Sall.

Entre le diktat des percepteurs municipaux et les crocs-en-jambe de l’Etat, les communes sont asphyxiées « Nous sommes à mi-mandat et nous sommes en train de d’évaluer la situation dans nos communes et ce n’est pas du tout  fameux. Beaucoup de maires ont des difficultés avec les services de l’Etat dans la mise en œuvre de leurs compétences. Vraiment il y a beaucoup de problèmes, il y a des blocages qui retardent les maires », fulmine le maire de Dakar.
 
Un blocage qu’il attribue aux agents de l’Etat à savoir les percepteurs « Nous sommes asphyxiées par les percepteurs municipaux », dénonce le maire de Dakar.

Khadim FALL

Vendredi 7 Octobre 2016 - 10:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter