Fondation Paul Gérin Lajoie : le challenge du numérique, c’est aussi une dictée simultanée dans les pays Francophones



Le XVÈMe sommet de la Francophonie, c’est aussi le challenge. Hier dans l’après-midi, le défi consistait à faire une dictée. De ce fait 18 candidats ont participé au concours de dictée Internationale de la Fondation Paul Gérin Lajoie (PGL). Les enfants ont écrit la Dictée sur un support numérique, une situation inédite avec la fondation PGL.


Selon Mme Kandé Louise Dia, Représentante de la fondation PGL, l’option web dictée est prise parce que cela entre en droite ligne avec l’un des thèmes de ce sommet : le numérique au service de l’enseignement. Les choix des participants ont été faits en collaboration avec le ministère de l’Education qui s’est rapproché des Inspections d’Académies qui ont pu les identifier. En effet, il fallait respectait aux certains nombres de critères.


« Les candidats devaient avoir des connaissances en informatique. Il fallait donc choisir 10 candidats de l’école élémentaire (CM²) et 10 autres du secondaire débutant (6ème, 5ème)» précise Mme Kandé. L’autre innovation de taille est que cette dictée s’est déroulée simultanément dans d’autres pays du monde, de l’Afrique francophone notamment le Maroc, Mali, la Guinée etc. Seulement, il faut préciser que cette édition numérique est uniquement organisée dans le cadre du XVème sommet de la Francophonie. Ce qui fait qu’il n’a rien à voir avec la formule classique.


Jeudi 27 Novembre 2014 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter