Fondation "Servir le Sénégal" vers le trou: Conspuée, accusée, Marième Faye Sall prête à lacher, Penda Mbow s'oppose

Conspuée et accusée de toute part, la Fondation "Servir le Sénégal" semble avoir perdu de cap. Ses hauts responsables semblent tellement déboussolés qu'ils pensent à tout arrêté. Si Marième Faye et Alioune Fall estiment que la "Fondation Servir le Sénégal" doit être dissoute, d’autres membres de la Fondation comme Penda Mbow s’y opposent farouchement. En témoigne la rencontre qui s’est tenue à cet effet samedi dernier dont nous vous faisons part en quelques lignes la teneur.



Fondation "Servir le Sénégal" vers le trou: Conspuée, accusée, Marième Faye Sall prête à lacher, Penda Mbow s'oppose
Les critiques et accusations contre la Fondation "Servir le Sénégal" désarçonnent sérieusement ses dirigeants. Les membres de cette fondation dirigée par l'épouse du chef de l'Etat sénégalais ont tenu une réunion, convoquée par l’administrateur de la Fondation, Alioune Fall. Marqué par la sortie au vitriol des architectures et beaucoup d'autres qui ont insinué que pour gagner des marchés publics au Sénégal, il faut verser des dons à la Fondation. Alioune Fall de lâcher de manière impuissante: "Si cela ne tient qu’à moi, la Fondation sera dissoute". Lors de la rencontre, la ligne dure à été incarnée par Alioune Fall. Il a confirmé en disant : "Si cela ne tient qu’à moi, la Fondation sera dissoute, rien n’est encore officiel mais la réflexion suit son cour". La Première Dame serait du même avis que l’administrateur de la Fondation. Ces derniers ont évoqué comme prétexte, les attaques notées ces derniers temps contre ladite fondation et venant de milieux divers.

 Aliou Fall a estimé, "qu’il est inadmissible que des acteurs non politiques se permettent de pareilles déclarations, et qu’il ne faudrait pas que la Fondation qui œuvre dans le social, soit la victime de toute sorte de calomnies".

Mais cette position d’Alioune Fall, défendue par Marième Faye, n’a pas reçu le soutien de Penda Mbow qui a manifesté toute son opposition. Tout comme Madame Mbengue et Sana Fares. Ces dernières estiment que la fondation doit plus que jamais exister et pour cause. "Rien que pour la Tabaski, la Fondation a décidé de soutenir 5000 nécessiteux. Pour vous dire, l’ambassade de Chine a spontanément offert à la Fondation 50 000 dollars qui sont venus s’ajouter à ce qu’on avait en caisse… ».
 
 



Lundi 29 Septembre 2014 - 11:54




1.Posté par Leuk le 30/09/2014 01:11
Pourquoi jeter l'éponge !?
Il faut persévérer. Des critiques et des cris, il y en aura toujours sur chaque œuvre humaine.
La Première Dame avait bien fait de se lancer très tôt dans l'humanitaire, toute naturelle, surtout à coté des populations sinistrées lors des inondations passées.
Il serait regrettable de voir une première dame d'un pays comme le nôtre s'éclipser du "Front Social".
En tout cas, de tout ce qu'elle fait, et tout ce qu'elle a fait à tout point de vue, on ne croit qu'elle ait pu dépasser l'autre First Lady, Michelle Obama.
Eh bien donc, y a du chemin et le défi de l'humanitaire est immense à tel point qu'il n'y a pas lieu de ramasser des flèches.

2.Posté par Mayday le 30/09/2014 07:51
Fair play, First Lady, et n'aies pas la mémoire courte. Ton mari de président et ses sbires ont abreuver la famille Wade de calomnies jamais égalées dans notre cher Sénégal. Imaginez ce que doivent ressentir les gens victimes d'accusations les plus viles?
Une seule banderilles et vous criez . Soyez stoiques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter