Foot - C1 - 8es Chelsea, un parfum de retrouvailles



À l'heure d'un déplacement bouillant à Galatasaray (20h45),Chelsea  se plaît à plonger dans la nostalgie. Les Blues retrouvent pour la première fois leur ancien attaquant emblématique, Didier Drogba , dont l'absence n'est toujours pas comblée...Les retrouvailles. C’est à croire que José Mourinho  aime ça. Après être revenu à Chelsea , là où il a acquis une stature européenne et le surnom de «Special One», retrouvé ses soldats Terry et Lampard, ramené Eto'oqu’il avait connu à l’Inter Milan, voilà qu’il s’apprête à recroiser son "fils adoptif" : Didier Drogba . La troisième fois en moins d’un an, après les quarts de finale 2013 en C1 entre Galatasaray et le Real Madrid(3-0; 3-2). Et si l’attaquant ivoirien de 35 ans cristallise autant l’attention, c'est parce qu’il affronte son ancien club avec lequel il a remporté la C1, mais aussi parce qu’une folle rumeur sur un éventuel retour a dernièrement enflammé la Toile. Et puis, Chelsea ne lui a toujours pas trouvé d'héritier...
José Mourinho  le répète d’ailleurs à l’envi depuis son come back sur les bords de la Tamise: les Bluessont en reconstruction. L’attaque est l’un de ses principaux chantiers. Pourtant bien fourni, celui-ci ne lui plaît guère. Ni Demba Ba, Fernando Torres  ou Samuel Eto’o, récemment égratigné, ne donnent satisfaction: «Certains attaquants ont d’incroyables qualités individuelles et peuvent faire eux-mêmes ce que leur équipe ne peut pas. Nos attaquants n’ont pas ce type de qualités ou de potentiel ». En clair, le Portugais regrette l’absence d’une pointure. «Les autres jouent avec leurs forces et ont de superbes qualités individuelles : dribble, tir et des mouvements tranchants. Ils résolvent les problèmes (…) Je ne peux pas m’attendre à ce que Demba ou Fernando prennent le ballon comme Agüero ou Suarez, dribblent trois adversaires et marquent », a-t-il poursuivi en décembre dernier.
Et les chiffres plaident en sa faveur. À eux trois, les attaquants londoniens comptent seulement 5 buts en C1 cette saison, soit le même nombre que Negredo, Vidal ou Costa. Alors que Drogba marchait, lui, à une moyenne de 4,2 buts chaque saison en Ligue des champions avec Chelsea. Forcément, à l’approche des retrouvailles, un parfum de nostalgie s’est donc invité dans les débats. «C'est un sentiment étrange, je dois l'avouer, a confié Mourinho avant le déplacement dans l’enceinte stambouliote. Je dois faire mon travail en aidant mon équipe, il doit faire le sien en marquant des buts». Et Drogba de corroborer cette impression singulière à la BBC: «Ce sera difficile. Vous ne restez pas huit ans dans un endroit qui ne vous plaît pas, surtout dans le foot. Quand vous êtes heureux dans un club, vous voulez rester pour toujours. J’aime Chelsea mais je joue pour Galatasaray désormais… ». Les supporters des Blues, eux, espèrent simplement que celui qu’ils surnommaient affectueusement «Didi» ne profitera pas de cette soirée étoilée pour briller.

Source : Yahoo.fr

Dépéche

Mercredi 26 Février 2014 - 10:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter