Foot-C1: Dortmund, c'est presque parfait

Nouveau choc sur la planète football. Le Real Madrid a été emporté par le Borussia Dortmund (4-1) de Robert Lewandowski, auteur d'un quadruplé, en demi-finale aller de la Ligue des champions mercredi. Les Madrilènes sont condamnés à l'exploit dans une semaine en Espagne.



Foot-C1: Dortmund, c'est presque parfait

«Kolossal». Après le Bayern mardi face au Barça, c’est Dortmund qui a marqué les esprits mercredi contre le Real Madrid (4-1 ). A peine remise de la claque de la veille, la planète foot n’imaginait pas revivre pareille soirée. C’est arrivé et les deux grands d’Espagne ont quitté l’Allemagne la tête cabossée avant les matches retours de la semaine prochaine. Dans un Signal Iduna Park en fusion, les Madrilènes ont été soufflés par l’audace et le talent allemand, caractérisés par la triplette Reus-Lewandowski-Götze. Ce dernier, transféré depuis mardi au Bayern Munich, était attendu. Il a répondu présent. Dans tous les bons coups, sifflés par quelques-uns en début de match, le milieu offensif a trouvé Robert Lewandowski pour l’ouverture du score (9e). Et on n’a plus entendu personne pour le conspuer. Comme tous les autres, il a reçu l’ovation de son public en fin de rencontre. Avant de s’asseoir devant le «Mur» pour remercier ce fabuleux 12e homme.

Le jour de Lewandowski

Dans un jour de grâce, Robert Lewandowski, lui aussi en partance pour le rival bavarois, a fait très mal à Pepe, dépassé sur l’ouverture du score et mystifié par son crochet sur le troisième but (55e). Cinq minutes plus tôt, l’attaquant du BvB avait profité d’une frappe manquée de Reus pour s’offrir un doublé. Le quadruplé, pour son dixième but en C1 cette saison, est arrivé peu après l’heure de jeu, sur un penalty consécutif à une faute de Xabi Alonso sur Reus (66e). Il aurait pu rejoindre Messi, seul joueur ayant inscrit cinq buts en un seul match de Ligue des champions (contre Leverkusen), mais Diego Lopez a sorti sa plus belle horizontale (79e). Une occasion manquée dont il se fichera certainement si quelqu’un ose lui en parler. Lui qui est le premier joueur à inscrire un quadruplé au Real Madrid en Coupes d'Europe.

Le Real condamné à l'exploit

C’est donc le scénario rêvé pour le BvB, qualifié miraculé en quarts de finale contre Malaga et extraordinaire mercredi soir. Sans les trois derniers buts de Lewandowski, les Allemands auraient certainement fait la grimace en zone mixte. Ils seraient revenus sur cet accrochage entre Varane et Reus (42e). Si elle était en dehors de la surface, la faute du défenseur français aurait pu être sifflée. Björn Kuipers a laissé le jeu se poursuivre et 20 secondes plus tard, Cristiano Ronaldo a égalisé (43e) après une grossière erreur de Mats Hummels. Le douzième but du Portugais dans la compétition. Une maigre consolation pour Madrid, éliminé à 88% et condamné à l’exploit dans une semaine en Espagne.
 
Lequipe.fr


Jeudi 25 Avril 2013 - 00:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter