PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité
PRESSAFRIK.COM






PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Foot-CM: La magie Mandela est éternelle

Durant toute la Coupe du monde, Frank Simon, spécialiste du football africain à France Football, vous fait vivre la «Saga Africaine». Aujourd'hui, Nelson Mandela, discret mais si présent durant ce Mondial.


Foot-CM: La magie Mandela est éternelle
On ne l'a pour ainsi dire jamais vu, depuis le coup d'envoi. Et pour cause : à bientôt 92 ans - il les fêtera le 18 juillet, une semaine après la finale de cette Coupe du monde - Nelson Rolihlahla Mandela est un homme fatigué. Un homme accablé par les drames aussi, lui dont l'arrière petite-fille Zenani est décédée dans un accident de voiture, dans la nuit qui a précédé la cérémonie d'ouverture du Mondial. Le monde l'attendait pourtant, même pour quelques minutes, au Soccer City de Johannesburg, mais le destin en a décidé autrement. Absent médiatiquement, sa présence a constamment accompagné ce tournoi, qui doit tellement à son combat politique.

Quand le comité exécutif de la FIFA a attribué la Coupe du monde à l'Afrique du Sud en mai 2004, cette décision était énormément dictée par le désir de mettre en valeur le travail accompli par «Madiba» -son nom tribal-, le premier président de l'Afrique du Sud post-apartheid (1994-1999). Réclamées par tous, les audiences avec Mandela ont été rares pendant cette Coupe du monde. On a ainsi vu des images du président avec Cristiano Ronaldo, en tout début de tournoi. Mais la Fondation Mandela, qui gère directement son planning, a tout fait pour « alléger » le programme du grand homme. Ce dernier a ainsi pu rendre un dernier hommage à son arrière petite-fille et vivre un deuil à peu près normal, si l'on considère tout le battage et le déballage médiatique qui a suivi le drame.
Fascination, respect, inspiration...

Samedi, après le quart de finale perdu par le Ghana face à l'Uruguay (1-1 ap, 2-4 aux tab), Madiba a reçu, comme annoncé, les Black Stars du Ghana. Autant dire les meilleurs représentants du continent africain dans ce tournoi. Il est une photo touchante de cette audience, où l'on voit Madiba, dans son sofa, et Sulley Muntari, le «rebelle», le gueulard du Ghana, accroupi, serrant la main du plus grand personnage africain de l'histoire. Une scène remarquable et émouvante qui en dit long sur la magie, ou plus exactement, la fascination et surtout, le respect qu'impose Nelson Mandela à chacun de ses visiteurs. Il avait aussi reçu ses chers Bafana Bafana avant leur match contre les Bleus.

Difficile de ne pas voir, un petit peu, dans l'état d'esprit de la sélection sud-africaine, l'influence de cette rencontre avec le Père de la nation réunifiée. Cette Coupe du monde, Nelson Mandela l'aura vécue chez lui, dans sa résidence, entouré des siens. On a longtemps craint que le président, dont l'état de santé lui impose de peu se déplacer, ne vive pas cet évènement. Il en aura été le héros discret. Un héros vénéré non seulement en Afrique du Sud et sur son continent, mais aussi partout dans le monde. Cela valait bien de lui consacrer un petit billet, pour tout ce qu'il nous a inspiré de positif dans nos vies.



Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité