Foot - L1 - PSG: Blanc a plusieurs problèmes

Après deux semaines de «trêve», Paris retrouve la Ligue 1 à Bordeaux vendredi soir (20h30). Pour autant, la fraîcheur n'est pas de mise puisque certains internationaux sont à peine revenus de sélection. Pas idéal pour lancer une «série de 7 matches en 23 jours».



Foot - L1 - PSG: Blanc a plusieurs problèmes
C’est peut-être l’appel de la Gironde mais Laurent Blanc affichait un large sourire jeudi en conférence de presse, avant que son groupe s’envole pour Bordeaux. «C’est une ville que j’aime beaucoup. Les Bordelais sont assez réservés, tout comme moi. J’apprécie cette mentalité, a témoigné celui qui a lancé sa carrière d’entraîneur avec les Girondins avec, entre autres, un titre de champion de France en 2009. J’ai conservé beaucoup d’attaches là-bas. J’y ai passé trois années formidables et je n’y conserve que des bons souvenirs.»

Malgré cette bonne humeur apparente, assez rare en public depuis son arrivée dans la capitale, le technicien a de quoi être tourmenté. Attendu dès mardi en Ligue des champions sur le terrain de l’Olympiakos, le PSG a vu son match à Chaban-Delmas avancé à vendredi soir (20h30),  avec un inconvénient majeur : des internationaux sud-américains rentrés sur le tard et qui «ne sont pas dans les meilleures dispositions», dixit Blanc. Maxwell, Lucas, Thiago Silva (Brésil), Lavezzi (Argentine) et Cavani (Uruguay) sont revenus au compte-gouttes. «Ce n’est évidemment pas la meilleure préparation possible pour ce match face à Bordeaux. Mais il faut faire avec.» Et le coach du PSG d’en établir une conséquence logique : «Avec cette série de 7 matches en 23 jours, on est obligé de faire tourner l'effectif.» Dès vendredi à Bordeaux ? «Vous verrez bien.»

Une charnière Alex-Camara ? Cavani sur le banc ?

Les problèmes se concentrent en défense et en attaque. Paris peut-il débuter sans Lavezzi ni Cavani, sachant que Ménez et Pastore sont forfait ? Digne peut suppléer Maxwell à gauche de l’arrière-garde parisienne mais dans l’axe, si Thiago Silva est laissé au repos, Alex pourrait être associé à Camara. Marquinhos, qui a réintégré le groupe, est encore trop juste pour débuter et Sakho est parti à Liverpool. «Ça nous sert à ça d’avoir un bel effectif, a préféré positiver Blanc. Il y a des joueurs qui sont là, qui se sont bien préparés et on les utilisera sans retenue. On est prêts à parer toute éventualité.»

«La suffisance est notre ennemie»


Reste à savoir comment va jouer Bordeaux. «Face à nous, beaucoup d’équipes ferment le jeu et essaient de voir ce qui se passe après 25-30 minutes. Je ne suis pas certain que Bordeaux fasse la même chose, pense l’ancien sélectionneur des Bleus qui se souvient d’une équipe joueuse lors du Trophée des champions, finalement remporté par Paris (2-1). Mais ça ne change rien pour nous. Il faut qu’on maîtrise, qu’on ait la possession du ballon, c’est ce que je demande. Ne pensons  pas tout de suite à la Ligue des champions. Dans ces cas-là, la suffisance est notre ennemie. Je veux une motivation égale à tous les matches.» Les joueurs alignés à Bordeaux, quels qu’ils soient, sont prévenus.



Francefootball

Vendredi 13 Septembre 2013 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter