Foot - Ligue des Champions - Quarts : Impitoyable Real

Efficace à défaut d'être dominateur, le Real Madrid a sévèrement battu Galatasaray mercredi soir en quarts de finale aller (3-0). La route vers le dernier carré est dégagée pour les hommes de José Mourinho avant le retour mardi en Turquie.



Foot - Ligue des Champions - Quarts : Impitoyable Real
Sauf improbable retournement de situation dans la bouillante ambiance d’Istanbul mardi prochain, le Real sera au rendez-vous des demi-finales de la Ligue des champions pour la troisième année consécutive.  Les supporters de Galatasaray pourront démontrer une nouvelle fois leur ferveur, mais cela ne devrait pas suffire à sauver leur équipe, sèchement battue à Madrid mercredi soir (3-0 ). Un score sévère pour les Turcs, tombés sur un Real terriblement efficace sur chacun de ses temps forts. Les attaquants madrilènes ont surtout profité des errements d’une défense adverse très fébrile et qui a payé cher chacune de ses erreurs.

La défense turque a plombé son équipe
Dès la 9e minute de jeu, la charnière centrale Semih Kaya – Nounkeu a oublié Ronaldo. Parfaitement servi dans l’intervalle par Özil, le Portugais ne s’est pas fait prier pour fixer Muslera d’un piqué (1-0). Vingt minutes plus tard, sur un centre d’Essien, toute l’arrière-garde turque est passée au travers, au grand bonheur de Benzema, qui a glissé le ballon au ras du poteau (2-0, 29e). Ajoutez-y une erreur de marquage sur un coup franc de Xabi Alonso repris de la tête par Higuain, entré à la place du Français (65e), et l’addition s’est irrémédiablement corsée (3-0, 73e).

Drogba s'est retrouvé bien seul
De quoi donner des regrets à Drogba et ses coéquipiers. Abandonné par Sneijder, inexistant et sorti à la mi-temps par Terim, et Burak Ilmaz, transparent, l’Ivoirien s’est démené seul sur le front de l’attaque. Ses tentatives lointaines (12e et 26e) auraient mérité un meilleur sort. Sa remise en pivot pour Eboué était également parfaite mais le latéral a buté sur Diego Lopez (44e). En y ajoutant la main de Khedira dans la surface non signalée par l’arbitre (29e) et ces deux centres fuyants qui n’ont pas trouvé preneur (66e), les opportunités n’ont pas manqué. Mais voilà, l’efficacité et la maîtrise étaient madrilènes mercredi soir. C’est la première fois de la saison que la défense merengue n’encaisse pas de buts dans un match de Ligue des champions. Mieux, Xabi Alonso et Sergio Ramos ont pris leur petit carton jaune en fin de match, histoire de purger leur suspension en Turquie et d’aborder sereinement les demi-finales en cas de qualification. Si ce n’est pas la soirée parfaite, cela y ressemble fortement
L'equipe.fr


Mercredi 3 Avril 2013 - 23:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter