Foot: la fédération palestinienne refuse de retirer son plan contre Israël

La fédération palestinienne de football a indiqué mercredi qu'elle maintenait sa demande de suspension de la fédération israélienne devant le prochain congrès de la Fifa, malgré les efforts du président Joseph Blatter pour l'en dissuader.



Foot: la fédération palestinienne refuse de retirer son plan contre Israël

Elle a aussi rejeté dans les conditions actuelles l'idée de M. Blatter d'un match entre sa sélection nationale et celle d'Israël, affirmant qu'Israël devait d'abord lever les restrictions imposées au football palestinien.

"Nous maintenons cette proposition à l'agenda (du congrès) en vue de discussions sincères et ouvertes entre les (...) associations membres de la FIFA et il n'y aura pas de compromis sur la liberté de nos athlètes et de nos responsables" ou des équipements destinés au football palestinien, a dit le chef de la fédération palestinienne Jibril Rajoub lors d'une conférence de presse au côté de M. Blatter à al-Bireh, près de Ramallah.

La fédération palestinienne de football accuse son homologue israélienne non seulement de garder le silence sur les restrictions imposées par les autorités israéliennes aux footballeurs comme aux autres Palestiniens, mais d'en être complice. Elle a décidé de soumettre au vote du congrès de la Fifa qui se réunit le 29 mai une proposition de suspension de la fédération israélienne.

Le président de la Fifa a entrepris mardi un voyage en Israël et dans les Territoires palestiniens pour mener ce qu'il a appelé lui-même une "mission" de paix et convaincre les Palestiniens de renoncer à un projet qu'il désapprouve.

Il a rencontré mardi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas. M. Netanyahu a laissé entendre mardi qu'Israël avait des propositions à faire pour faciliter la vie du football palestinien. M. Blatter de son côté avait évoqué la possibilité d'un historique Israël-Palestine qui se disputerait à Zurich et auquel M. Netanyahu est favorable, selon lui.

"Vous avez soulevé hier une très belle idée", a dit le chef de la fédération palestinienne, "c'est une idée que j'aime et que je soutiens, et j'aimerais que nous puissions le faire dès demain. Mais il faut préparer le terrain pour ça, il faut préparer l'environnement, et cela (ce match) ne peut arriver qu'en bout de course".

AFP




Mercredi 20 Mai 2015 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter