Football, Ligue 1 Bordeaux douche Saint-Etienne

Sous une pluie battante et discontinue, Bordeaux est venu à bout de Saint-Etienne (2-0). Le premier succès en Ligue 1 en 2014 pour les Girondins qui empêchent les Verts de revenir à un point du podium.



Bordeaux retrouve le sourire. Auteurs d’un début d’année 2014 raté, à l’image de leur piteuse élimination en Coupe de France face aux amateurs de l’Ile-Rousse, les Girondins ont renoué avec le succès ce dimanche face à Saint-Etienne (2-0). Une victoire acquise au terme d’un match de piètre qualité, notamment en raison de la pluie qui n’a cessé de tomber sur la Gironde. Diminué devant avec les absences sur blessure de Diabaté, Hoarau, Obraniak et Jussie, Bordeaux prenait rapidement le jeu à son compte sur la pelouse détrempée de Chaban-Delmas. Et s’ils restaient peu dangereux sur les nombreux coups de pied arrêtés qu’ils obtenaient en première période, les Girondins trouvaient la faille à l’approche de la pause, sur leur première occasion du match. Un contre conclu victorieusement par un bel enchaînement contrôle-frappe de Traoré (1-0, 41e).
 
Menés au terme d’une première période insipide de leur part, les Verts craquaient à nouveau peu après la reprise, lorsque Henrique suivait avec opportunisme une frappe de Saivet repoussée par le poteau (2-0, 51e). La rapide réorganisation tactique en 4-4-2 opérée par Christophe Galtier avec l’entrée d’Erding (56e) ne réveillait pas une ASSE incapable de se créer la moindre opportunité de but, jusqu’à  la fin de match et une tête de Corgnet (87e). Un non-match de la part des Stéphanois qui concédaient logiquement leur première défaite depuis la 16e journée. Les Verts ont non seulement manqué l’occasion de revenir à un point du podium, mais ils voient Bordeaux et Lyon, vainqueur d’Evian TG plus tôt ce dimanche, réduire leur retard, qui est désormais de trois unités.
 
Les joueurs du match
Auteur du deuxième but bordelais, Carlos Henrique a mis les siens à l’abri. Mais le défenseur brésilien a également fait preuve d’une solidité sans faille durant l’intégralité de la rencontre. Il est l’un des Girondins les plus réguliers de la saison, à l’instar de Grégory Sertic qui a de nouveau brillé dans l’entrejeu.
 
On n’a pas aimé
Les Verts ont très logiquement concédé ce dimanche leur septième défaite de la saison. Amorphe et maladroite, l’ASSE n’a jamais su hausser son niveau. Une faillite collective et individuelle. Coupable sur le premier but bordelais inscrit par Traoré, Moustapha Bayal Sall a été le symbole d’une équipe forézienne qui est complètement passée à côté de son match.

Le Figaro.fr

Dimanche 26 Janvier 2014 - 20:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter