Football – RDC : le club de Kinshasa DC Motema Pembe frappe fort

Le DC Motema Pembe change de dimension. Gentiny Ngobila a demandé au Français Henri Legarda, ancien président du Mans, de le rejoindre à la tête du club kinois. Et les deux hommes nourrissent de grandes ambitions pour cette formation la plus titrée de RDC, qui n’a plus rien gagné depuis 2010.



Le Logo du DC Motema Pembe © DR
Le Logo du DC Motema Pembe © DR

C’est un signal fort donné à ses rivaux. Le Daring Club Motema Pembe (DCMP) vient de frapper un grand coup sur le marché des transferts, à deux semaines de la reprise du championnat. Le club kinois a en effet recruté cinq joueurs – en attendant l’arrivée prochaine d’un gardien – qui ont tous évolué en France.

Il s’agit de Tony Huston, défenseur français de 22 ans (Le Mans, Hellas Vérone, Pro Vercelli, La Louvière) ; de Ladji Zito, milieu défensif ivoirien, 30 ans (ASEC Mimosas, Le Mans, Laval, Beveren, Levadiakos…) ; de Mohamed Cissokho, milieu de terrain français, 20 ans (Le Mans) ; et des attaquants également français Kevin Parsemain, 27 ans (Le Mans, Evian-Thonon-Gaillard, Seattle Sounders), et Salif Cissé, 23 ans (Le Mans, Limoges, Luçon).

En plus de leurs salaires, tous ces joueurs venus d’Europe pourraient voir leurs revenus gonfler avec des primes de résultats et d’objectifs. Le DCMP a également nommé entraîneur-adjoint le Français Daniel Bréard (ex-Gap, Fréjus, Nevers) et Franco Torchia comme directeur sportif.

Le ticket Gentiny Ngobila Mbaka – Henri Legarda

Mais les ambitions renouvelées du DC Motema Pembe ne se traduisent pas que par le recrutement. Les structures mêmes du club ont été bouleversées depuis l’arrivée, en septembre 2014 de Gentiny Ngobila Mbaka à la tête de la prestigieuse formation kinoise – c’est la plus titrée de RDC, avec douze championnats gagnés, treize coupes et deux Supercoupes. Et l’homme d’affaires congolais de 51 ans, par ailleurs député et ancien ministre de l’Agriculture, ne manque pas de ressources.

En juillet dernier, il embarque dans l’aventure Henri Legarda (67 ans), l’ancien président du Mans FC (2001-2013), avec qui il est en affaires depuis plusieurs années – le Français est PDG du groupe Vallée, spécialisé dans le bâtiment. « C’est un projet sportif et humain sur une période de cinq ans. Ngobila m’a proposé de le mettre en œuvre avec lui, j’ai accepté », explique Legarda, qui précise qu’il ne prévoit pas d’apporter de fonds dans l’immédiat. « Je vais investir de mon temps, puisque je vais passer une huitaine de jours par mois à Kinshasa. L’idée est de rebâtir le club. Je vais donc apporter mon expertise dans différents domaines : le sponsoring, le marketing, mais aussi le domaine sportif. Et certains de mes collaborateurs passeront du temps à Kinshasa, dont un préparateur physique et un ostéopathe. »

Des supporters actionnaires

« Quand je suis arrivé, poursuit Gentiny Ngobila Mbaka, il y avait des manques aux niveau des structures, les salaires n’étaient pas toujours payés à temps. Depuis, des choses ont été faites. On a trouvé des locaux pour installer la permanence du club, un centre de formation a été créé, 1,6 millions d’euros ont été injectés, et aujourd’hui, les supporters sont actionnaires à hauteur de 30 %, les autres parts étant détenues par Henri Legarda, deux autres personnes et moi-même, puisque le club est devenu une Société anonyme à objet sportif (SAOS) », explique le dirigeant, élu pour trois ans.

Mais le chemin du succès sera sans doute long. Le DC Motema Pembe n’a pas gagné le championnat depuis 2008 et la Coupe depuis 2010. De fait, depuis plusieurs années, ce sont le TP Mazembe et l’AS Vita Club qui dominent le football congolais. « Ce que nous voulons, c’est gagner des titres », confirme Legarda. Un objectif que les nouveaux moyens du club devraient aider à atteindre. Le budget de la saison 2015-2016, en cours de finalisation, sera supérieur à 1 million d’euros. Le DCMP, qui a conclu un accord de sponsoring avec Cristal O, une marque d’eau minérale, devrait signer dans les prochains jours avec au moins deux autres sponsors. Un budget encore très éloigné de celui du TP Mazembe, qui serait selon certaines sources légèrement supérieur à 15 millions d’euros. Mais si Gentiny Ngobila et Henri Legarda ont décidé de faire un bout de chemin ensemble, c’est aussi pour réduire cet écart.


Jeune Afrique

Samedi 15 Août 2015 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter