Football: le Championnat de France s’achève sans surprise

L’AS Monaco s’est assuré la troisième place d’un Championnat de France de football déjà remporté par le Paris Saint-Germain, avant la dernière journée ce 23 mai 2015. Les Monégasques finissent derrière des Lyonnais, deuxièmes, mais devant Marseille et Saint-Etienne, à l’issue d’une saison sans grande surprise. Bilan.



Le PSG, champion contesté mais pas inquiété
Le Paris Saint-Germain (PSG) a remporté son troisième titre de suite, le cinquième de son histoire. Le PSG, dopé depuis 2011 par l’argent de son propriétaire le Qatar, a encore prouvé qu’il n’avait pas de rival crédible en France, à l’heure actuelle. Vainqueurs de la Coupe de la Ligue, les Parisiens peuvent réussir un triplé s’ils remportent également la Coupe de France, le 30 mai prochain face à Auxerre.

L’Olympique lyonnais tutoie à nouveau les sommets
Seul Lyon aura un peu chahuté le PSG, cette saison, grâce à quelques jeunes joueurs épatants, comme les attaquants Nabil Fékir (13 buts, 9 passes décisives) et Alexandre Lacazette (27 buts et 5 passes). Ce dernier finit d’ailleurs meilleur buteur de Ligue 1. Premiers de Ligue 1 en janvier, février et mars, les Lyonnais n’ont pas tout perdu. Leur club, qui a remporté sept titres d’affilée entre 2002 et 2008, va disputer la phase de groupes de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2012.
 
L’AS Monaco s’est mué en rocher
Malgré un début de saison chaotique – le club était 10e après la 15e journée – l’AS Monaco (ASM) a réussi à décrocher une place en coupe d’Europe. L’entraîneur monégasque, Leonardo Jardim, a totalement revu ses plans en cours d’exercice, délaissant un jeu offensif pour un football plus réaliste. Le Portugais s’est adapté à la nouvelle stratégie, moins dispendieuse et plus chiche en joueurs talentueux, prônée par le propriétaire de l’ASM, le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev.
 
L’Olympique de Marseille aux deux visages
Le dernier match de l’Olympique de Marseille, interrompu par des projectiles lancés face au SC Bastia, aura été à l’image de la saison de l’OM. Plutôt brillante durant sa première partie, puis perturbée par des tensions et des polémiques parfois stériles. Premiers pendant presque quatre mois, les Marseillais ont souffert après la trêve hivernale. Résultat : cet exercice 2014-2015 aura été globalement usant. L’entraîneur argentin Marcelo Bielsa n’est pas certain de poursuivre l’aventure, tandis que plusieurs joueurs-cadres comme André Ayew et André-Pierre Gignac vont partir.
 
Evian, Metz et Lens n’y coupent pas
La saison passée, Evian TG s’était épargné une relégation lors de la dernière journée, en battant Sochaux. Cette fois-ci, les Haut-Savoyards n’ont guère laissé de doute sur le sort qui les attendait. Ils accompagneront le FC Metz et le RC Lens en Ligue 2. Deux clubs qui étaient promus. Les Lensois ont d’ailleurs failli ne pas retrouver la première division. Leur promotion n’a été validée que fin juillet, après un bras-der-fer juridique avec le gendarme financier du foot français, la Direction nationale de contrôle de gestion.

RFI


Samedi 23 Mai 2015 - 23:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter