Forfait de Pape Ndiaye Souaré : Augustin Senghor hausse le ton

Le président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) fustige les «malades imaginaires» et hausse le ton. «Désormais, les joueurs qui viendront, nous ne nous fieront pas qu’à leur talent. Même si ce sont les meilleurs, nous voulons des joueurs qui se sentent concernés et engagés à 200 % », marque Augustin Senghor. "Si nous avons le sentiment qu'il y a eu de la mauvaise foi de la part de son club (Crystal Palace) ou du joueur (Pape Ndiaye Souaré), nous aviserons", prévient-il.



«Il ne faut pas se voiler la face. Ce n’est pas propre au football sénégalais, on le voit aussi dans les autres équipes africaines. Quand les distances sont longues, les sollicitations en termes de matchs, nombreuses, on voit souvent beaucoup de désistement. Après même si on a l’expertise médicale la plus pointue, c’est difficile de démêler la vraie maladie de la fausse. Maintenant, on a l’impression que très souvent en Afrique, on a beaucoup de malades imaginaires comme Molière, chez nos sportifs, nos footballeurs en particulier. C’est dommage », formule le président de la FSF.
 
Sur ce point, Me Augustin Senghor annonce que le dossier de Pape Ndiaye Souaré est à l’étude. «Le club (Crystal Palace, Angleterre) nous avait envoyé un message pour nous dire qu’il était blessé avant son match contre Liverpool (1-2), ce samedi. A notre grande surprise, on a constaté qu’il a joué le dernier match de championnat avant le regroupement », précise-t-il. Ce, en indiquant que s’ils «ont le sentiment qu’il y a eu de la mauvaise foi de la part du club ou du joueur, ils aviseront». 


Vendredi 13 Novembre 2015 - 09:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter