Formule 1: Jules Bianchi toujours dans un état critique

Le pilote français a été accidenté lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon, dimanche.



Formule 1: Jules Bianchi toujours dans un état critique

L’état de santé de Jules Bianchi, accidenté dimanche  au GP du Japon de F1, est«critique, mais stable», a indiqué un porte-parole de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), Matteo Bonciani, lundi soir devant l’hôpital de Yokkaichi à la demande des parents du pilote français, arrivés un peu plus tôt.

De Nice à Yokkaichi, en passant par Dubai et Osaka, il a fallu près de 24 heures à Christine et Philippe Bianchi pour rejoindre leur fils de 25 ans, victime dimanche sur le circuit de Suzuka d’un enchaînement d’événements malheureux ayant provoqué, en bout de course, le choc brutal de sa Marussia contre un engin de levage placé temporairement entre deux rails de sécurité.

«Comprenez-bien, c’est très très grave», a ajouté Matteo Bonciani, le chef de presse F1 de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), qui s’est surtout exprimé en ami, à la demande des parents du pilote. Très ému car proche de Bianchi et de Ferrari, Bonciani a parlé brièvement, en anglais, en français puis en italien, aux quelques journalistes présents depuis plusieurs heures. Le quadruple champion du monde de Formule 1, Alain Prost, a pour sa part dénoncé «une vraie faute» au niveau de l’organisation du GP du Japon,lors d'une interview sur Europe 1.

Il a aussi indiqué que l’état de Bianchi était «stable», à comprendre comme «sans évolution dans un sens ou dans l’autre», plutôt que dans son sens purement médical, qui évoque un contrôle parfait de la situation du patient, car Matteo Bonciani n’est pas médecin.


Libération

Mardi 7 Octobre 2014 - 12:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter