Forum sur la Paix et la Sécurité en Afrique: «Il faut que la peur se mette dans le camp des Islamistes », PM



Forum sur la Paix et la Sécurité en Afrique: «Il faut que la peur se mette dans le camp des Islamistes », PM
Le forum pour la paix et la Sécurité s'est ouvert ce matin à Dakar. Cette rencontre vient en appoint au sommet de l'Élysée il y a tout juste un an, qui prônait que les États Africains prennent en main les défis de leurs sécurités face à la menace. Selon le Commissaire de l'Union Africaine (UA)  pour la Paix et la Sécurité, Smail Chergui, la tenue de ce forum offre une offre une radioscopie de nos défis en Afrique.


Dans la situation du Mali ou des groupes armés terroristes ont menacé l'existence même d'un des états membre de l'union sur la base d'une constitution volontaire, l'union Africain a décidé la création d'une force de capacité Africaine. Premier ministre du Sénégal, Mouhamed Dionne, qui a procédé à l'ouverture des travaux a soutenu que ce forum est l'aboutissement d'un long processus de concertation entre le Sénégal, l'UA, la France et les partenaires. C'est une plate-forme d'échange sur les défis et stratégies face aux enjeux sécuritaires. « Ce forum est le témoignage du Sénégal à son attachement au idéaux de paix et de démocratie » lance le Premier ministre.


Selon lui, la situation dans le continent demeure préoccupante, Terrorisme internationale et phénomène connexe. Cela à même relègue au second plan les conflits inter-états qui sont existants. La mutualisation des efforts a permis d'arrêter l'avancé des islamistes dans le Nord du Mali ; cela montre la nécessité de se mettre de concert dans la lutte. Il faut que la peur se mette dans les camps de ces groupes fondamentalistes » lance Mouhamed Dionne.
Jean Yves LeDrian, ministre Français de la défense, ce sont les forces Africaines qui payent la lourd tribut au Mali, Nigeria, Somalie. 


La France prend sa part dans cet effort. Elle prend également sa part dans les sacrifices. Mais il a tenu a réitéré les engagements du Chef de l'Etat Français François Hollande qui disant que « la France sera au rendez-vous ». Selon LeDrian, les partenaires de l'Afrique ne manquent pas, mais il convient qu'on travaille dans la même direction avec un langage de vérité. L'autre défi, c'est la Coopération. 


« La menace terroriste n'a pas de frontière. Elle prospère avec la faiblesse des frontières entre les États. Boko Haram en est l'illustration. Il n'est plus donc l'heure pour se demande si c'est un problème national ou régional. Ses actions sur le territoire Camerounais en donnent la réponse. Donc, il faut des stratégies concertées entre les États » prévient le ministre de la Défense.


Le problème majeur de la lutte conte la menace Djihadiste aux nord Nigeria est d'abords la non maîtrise du territoire national surtout au nord et la transformation de certains zones en espaces de non droit. Cet état de fait installe donc là-bas comme ailleurs les conditions propices à l'instauration de l'insécurité et de groupes marginaux qui échappent à tous contrôles.


Lundi 15 Décembre 2014 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter