Fosse commune de Maluku: motion de défiance contre Evariste Boshab

En République démocratique du Congo, une motion de défiance a été déposée par l’opposition contre Evariste Boshab, le vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur et de la Sécurité. Une soixantaine de députés l'accusent dans le dossier de la fosse commune de Maluku. Plus de 400 personnes y ont été enterrées le 19 mars dernier. Selon les autorités, il s’agirait d’indigents et de bébés mort-nés. Certaines organisations de la société civile redoutent qu’il s’agisse des victimes des manifestations de janvier dernier.



D'après Sami Badibanga, président du groupe parlementaire UDPS et Alliés, les explications du vice-Premier ministre  en charge de l’Intérieur et de la Sécurité Evariste Boshab et celles du ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba n’ont pas convaincu l’opposition.

La soixantaine de députés signataires de la motion de défiance contre Evariste Boshab accuse le gouvernement de ne pas avoir respecté la loi. « La loi prévoit que les inhumations se fassent dans des fosses séparées, ce que le gouvernement a nié au début. Il pensait au contraire qu’une fosse commune était tout à fait acceptable selon la loi. On leur a rappelé que non, en citant la loi de 1957. Le gouvernement nous a alors parlé d’une loi obsolète. Mais en quoi est-elle obsolète ? Nous avons plusieurs lois datant de la colonisation qui sont encore en vigueur et nous ne voyons pas en quoi cette loi peut être obsolète », explique Sami Badibanga.

Une cérémonie en mémoire des personnes inhumées

La même loi exige l’établissement d’un certificat médical, indique encore Sami Badibanga. « Est-ce qu’il y a eu identification ? Est-ce qu’il y a eu des permis d’inhumation ? Parce qu'avant le permis d’inhumation, il nous faut le certificat médical dans lequel le décès est constaté et qui explique les problèmes qui ont surgi au cours de ce décès. »

Samedi 18 avril, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a organisé une cérémonie en mémoire des personnes inhumées dans cette fosse commune, des anonymes parmi lesquels l'UDPS croit pouvoir compter des membres.


Rfi.fr

Dimanche 19 Avril 2015 - 09:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter