France : Explosifs sans mise à feu trouvés au Printemps Haussmann

Cinq pains d'explosifs sans système de mise à feu ont été découverts mardi dans le grand magasin parisien Le Printemps, boulevard Haussmann, a confirmé la ministre français de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie.



Une lettre de revendication signée par le "Front révolutionnaire afghan" avait été auparavant adressée à une agence de presse réclamant le retrait des soldats français en Afghanistan.

"Le dispositif ne pouvait pas exploser", a expliqué Michèle Alliot-Marie, qui s'est immédiatement rendue sur place.

"Il s'agit d'un groupe qui est totalement inconnu de tous les services", a-t-elle ajouté. "Une enquête va essayer de retrouver effectivement qui sont la ou les personnes à l'origine de ce document d'une part et d'autre part de la dose.

Pour la porte-parole du parquet de Paris, "les services antiterroristes pensent qu'il s'agit plutôt d'un avertissement car tout était indiqué pour retrouver les explosifs".

Le texte de la revendication publié sur le site internet du journal Le Monde assure qu'il ne s'agit pas d'un "canular".

"Faites parvenir ce message à votre président de la République qu'il retire ces troupes de notre pays (l'Afghanistan) avant février 2009, sinon nous repasserons à l'action dans vos grands magasins capitalistes et cette-fois ci sans vous avertir", peut-on lire dans ce texte.

Les enquêteurs cherchent à savoir s'il ne s'agit pas d'une manipulation, sans toutefois écarter la piste islamiste, a ajouté Gérard Gachet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Le langage utilisé n'est pas un langage islamiste. On ne peut rien écarter", a-t-il expliqué.

SARKOZY APPELLE À LA VIGILANCE

Les rues autour du Printemps ont été fermées à la circulation mais la police laissait circuler les piétons. Du ruban a été installé pour barrer l'entrée des magasins. Ces derniers n'avaient toujours pas rouvert en début d'après-midi.

Aux curieux, clients et touristes nombreux en cette période de courses de Noël, le service de sécurité du grand magasin répondait qu'il s'agissait d'un "incident technique".

L'explosif "relativement ancien" selon la ministre de l'Intérieur, a été découvert au troisième étage dans les chasses d'eau des toilettes des femmes.

Selon le service de presse du Printemps, situé dans le IXe arrondissement de Paris près de l'Opéra, deux magasins ont été évacués en fin de matinée, le Printemps de l'Homme et le Printemps de la mode.

Au total, quelque 2.600 soldats français sont déployés en Afghanistan dans le cadre de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) sous commandement de l'Otan.

Nicolas Sarkozy a appelé mardi à la vigilance.

L'analyse des produits retrouvés au Printemps Haussmann et l'analyse de la revendication sont en cours a précisé le président français lors d'une conférence de presse au Parlement européen, à Strasbourg.

"En l'état actuel, j'appelle chacun à être très prudent et très modéré (...) La vigilance face au terrorisme est la seule ligne possible parce que malheureusement tout peut arriver et fermeté parce qu'on ne transige pas avec les terroristes, on les combat", a dit le chef de l'Etat.


Source : Reuters avec yahoo news

Reuters

Mardi 16 Décembre 2008 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter