France: Juppé offre son parrainage à Fillon, et garde ses distances avec Macron



Une annonce officielle faite l’air de rien, ou presque, par le maire de Bordeaux, qui avait pourtant chargé le candidat de la droite à la présidentielle, lundi.
 
“Gâchis”, “impasse”, “prétendu complot”, militants “radicalisés”… Lors de son discours lundi depuis Bordeaux, Alain Juppé a eu des mots très durs à l’égard de François Fillon et de son camp. Le maire de Bordeaux, pressenti pendant quelques jours pour prendre la relève du candidat de la droite dont la campagne était en pleine déroute, a mis un terme définitif aux spéculations. Mais par la même occasion il a dit ce que ce feuilleton lui inspirait.
 
“AU LENDEMAIN DE NOTRE PRIMAIRE, (…) FRANÇOIS FILLON À QUI J’AVAIS IMMÉDIATEMENT ET LOYALEMENT APPORTÉ MON SOUTIEN, AVAIT UN BOULEVARD DEVANT LUI. JE LUI AI RENOUVELÉ CE SOUTIEN À PLUSIEURS REPRISES. LE DÉCLENCHEMENT DES INVESTIGATIONS DE LA JUSTICE À SON ENCONTRE, ET SON SYSTÈME DE DÉFENSE FONDÉ SUR LA DÉNONCIATION D’UN PRÉTENDU COMPLOT ET D’UNE VOLONTÉ D’ASSASSINAT POLITIQUE L’ONT CONDUIT DANS UNE IMPASSE”, A-T-IL ESTIMÉ.
 
“Je ne quitte pas le navire dans la tempête”
Ce vendredi, cette amertume semble bien loin. Sur Twitter, Alain Juppé a annoncé qu’il envoyait son parrainage à François Fillon pour la présidentielle, alors que le Conseil constitutionnel doit dévoiler dans la matinée un nouveau décompte des parrainages par candidat.


Vendredi 10 Mars 2017 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter