France - Ligue 1: Ibrahimovic bat Nancy et le PSG respire

Grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic, le PSG a battu Nancy (2-1) ce samedi à domicile alors que le club de la capitale semblait encore dans de sale draps à la pause. Cette victoire parisienne permet aux joueurs de Carlo Ancelotti de repartir de l'avant, tandis que les Lorrains stagnent dans la zone rouge.



France - Ligue 1: Ibrahimovic bat Nancy et le PSG respire
L’entraîneur de Nancy le confiait juste avant le coup d’envoi, il craignait une furia parisienne au coup d’envoi, mais c’est le contraire qui se produisait. A l’aise sur la pelouse du Parc des Princes, les Lorrains dominaient leur sujet…et le PSG. Malgré une belle occasion pour Matuidi, qui perdait un duel contre Grégorini, c’est même logiquement que Moukandjo, en deux temps, ouvrait le score pour Nancy (0-1, 36e). Sirigu repoussait un premier essai du milieu de terrain, mais Moukandjo reprenait de la tête et trompait Silva, lequel tentait de suppléer son gardien, en vain.

Les supporters parisiens raccompagnaient leurs joueurs avec des sifflets à la mi-temps, conscients que jamais cette saison le PSG n’avait gagné un match après avoir été mené. Ancelotti décidait durant la pause de remplacer Pastore, transparent, par Ménez, histoire d’apporter du sang neuf et cela se voyait.

Ibrahimovic était à deux doigts d’égaliser dès la reprise, mais le buteur suédois butait sur le portier de l’ASNL, inspiré ce samedi (48e). Cependant, le meilleur buteur de la Ligue 1 n’allait pas se rater deux fois et sur une erreur de Puygrenier, qui servait Ménez, ce dernier transmettait à Ibrahimovic, lequel égalisait (1-1, 59e). Nancy pliait et Nancy craquait trois minutes plus tard, Ibrahimovic, encore lui, profitait cette fois d’une erreur de Grégorini et s'arrachait pour pousser le ballon dans le but vide (2-1, 62e).

Après ce coup de chaud, les Lorrains reprenaient un peu leurs esprits et posaient de nouveau des soucis au PSG, Puygrenier permettant à Sirigu de se mettre en valeur (73e). Le portier parisien était même suppléé par son poteau sur une frappe légèrement détournée de Zitte (86e), preuve que tout pouvait encore basculer dans les ultimes minutes. Paris n’était pas en reste et un centre d’Ibrahimovic échappait pour quelques centimètres à Lavezzi alors que le but était ouvert (88e). La balle de match était cependant pour Nancy, mais Puygrenier, au point de penalty, ratait sa cible (90e), ce qui scellait le destin de cette rencontre.
Foot01.com


Samedi 9 Mars 2013 - 19:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter