France: Sarkozy, Juppé, Dati, Alliot-Marie... Enquête après les menaces de mort

Une balle de 9 mm était jointe aux lettres anonymes adressées à une dizaine de personnalités, dont le président de la République, les ministres de l'Intérieur et de la Justice, ainsi que le maire de Bordeaux. La brigade criminelle a été saisie de l'affaire.



France: Sarkozy, Juppé, Dati, Alliot-Marie... Enquête après les menaces de mort
"Un délire verbal, peu construit, injurieux et menaçant": les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris tentent depuis hier de retrouver le ou les auteurs d'un mystérieux courrier dactylographié adressé à une dizaine de hauts responsables politiques de la majorité. Selon le quotidien Sud-Ouest, qui a révélé l'affaire, la lettre compterait une vingtaine de lignes. Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a été destinataire de l'un des premiers courriers, le 26 février dernier. La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a également été menacée par lettre, le 27, ainsi que le sénateur de Lozère Jacques Blanc, maire de Lacanourgue. Puis ce fut au tour du Garde des Sceaux Rachida Dati et hier, du maire (UMP) de Bordeaux et ancien Premier ministre Alain Juppé.

"Ce type de lettres ou de courriels est malheureusement assez courant, indique une source proche du dossier. Mais ici la présence d'une balle donne un relief préoccupant à l'affaire." Une cartouche de 9mm non percutée accompagnait en effet les courriers. C'est ce qui a conduit le parquet antiterroriste de Paris à confier l'enquête à la brigade criminelle.
Source: L'Express

L'Express

Mardi 3 Mars 2009 - 18:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter