France: auditionné par les députés, Jérôme Cahuzac esquive toute révélation

Auditionné par des députés ce mercredi 26 juin, Jérôme Cahuzac n’a pas fait de grande révélation sur ce qu’aurait pu savoir l’exécutif et les membres du gouvernement sur son compte en Suisse. L'ancien ministre du Budget botte en touche, évoquant tout juste un projet de livre pour exposer « sa » vérité.



France: auditionné par les députés, Jérôme Cahuzac esquive toute révélation

L’ancien ministre du Budget n’a mis à aucun moment ses anciens collègues en difficulté. Il a, dit-il, menti au Premier ministre et au président de la République le 5 décembre, au lendemain des révélations de Médiapart.

Comment ont réagit Jean-Marc Ayrault et François Hollande à ces affirmations ? « Il semble que j’ai pu mettre dans mes dénégations une force de conviction qui en a, je le regrette, convaincu plus d’un », répond Jérôme Cahuzac.

L’ancien ministre du Budget défend également l’action du ministre des Finances, Pierre Moscovici, dans cette affaire. Ce dernier a demandé à la banque UBS si le ministre avait eu un compte chez elle entre 2006 et 2010 : « La question qui a été posée ne pouvait pas être mieux posée », juge Jérôme Cahuzac qui estime que l’administration fiscale a fait tout ce qu'il fallait dans cette affaire.

A-t-il alors eu des contacts avec la garde des Sceaux ? Jamais, affirme-t-il. Avec d’autres ministres ? Non plus.

Jérôme Cahuzac, tendu mais plein d'aplomb

Costume gris, chemise blanche, cravate bleu, l’ancien député-maire de Villeneuve-sur-Lot apparaît quelque peu tendu. Mais il répond avec aplomb. L’enregistrement dévoilé par Michel Gonelle, il dit en avoir pris connaissance « le jour où Médiapart l’a mis en ligne ». Jérôme Cahuzac s’en prend pendant quelques minutes à son ancien adversaire politique, Michel Gonelle.

Sur beaucoup de sujets, il ne veut pas répondre pour ne pas, selon ses mots, empiéter sur l’information judiciaire en cours. Il ne parle donc pas de son compte à l’étranger ni de son présumé déplacement en Suisse.

Seul élément réellement nouveau : cet entretien qu’il a eu avec Eric Woerth, le 4 décembre au matin. Ce dernier aurait reçu un courrier le mettant en cause. Mais le député UMP, qui fut ministre du Budget par le passé, lui aurait dit ne jamais avoir eu vent d'un tel document.


Rfi.fr

Jeudi 27 Juin 2013 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter