France: démission de la garde des Sceaux Christiane Taubira

La ministre de la Justice Christiane Taubira a remis sa démission à François Hollande ce mercredi 27 janvier. C’est le député du Finistère, Jean-Jacques Urvoas qui la remplace.



France: démission de la garde des Sceaux Christiane Taubira
La garde des Sceaux Christiane Taubira a remis, ce mercredi 27 janvier, sa démission au président de la République François Hollande, qui l'a acceptée. Le président français et Christiane Taubira « ont convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s'ouvre à l'Assemblée nationale en commission des Lois », explique l'Elysée dans un communiqué.
 
«Le président de la République a exprimé à Christiane Taubira, sa reconnaissance pour son action, poursuit le communiqué. Elle aura mené avec conviction, détermination et talent la réforme de la Justice et joué un rôle majeur dans l'adoption du mariage pour tous. »
 
 
Opposée au projet
Christiane Taubira a répété récemment son opposition au projet, porté par le chef de l'Etat, de déchéance de la nationalité des personnes condamnées pour des actes terroristes. Christiane Taubira était donc opposée à la déchéance, et contrairement à plusieurs ministres, elle l’avait dit publiquement, à plusieurs reprises. Elle avait même cru que le président renonçait à la mesure, elle l’avait dit à Alger avant d’être démentie le lendemain. Un premier camouflet, qu’elle avait accepté sans broncher publiquement. Second camouflet ensuite, quand il avait été décidé que ce serait le Premier ministre et non pas elle, la ministre de la Justice, qui conduirait la révision constitutionnelle à l'Assemblée.
 
Christiane Tuabira s'était emmurée dans le silence. Beaucoup de ses proches, politiquement, ne comprenaient pas son attitude. D'autres l'accusaient même de renoncer à ses valeurs pour conserver son ministère. Christiane Taubira a donc mis fin à cette schizophrénie en démissionnant.
 
Une démission actée samedi dernier
La démission de la garde des Sceaux a été actée dès samedi 23 janvier, avant même le départ de François Hollande pour une visite officielle en Inde, selon l'entourage du chef de l'Etat : « Le président de la République, le Premier ministre et la garde des Sceaux en étaient arrivés samedi, avant le départ du chef de l'Etat pour l'Inde, à la conclusion commune et partagée que la cohérence devait conduire à son départ du gouvernement. »
 
Un proche de Manuel Valls pour la remplacer
François Hollande a nommé le député socialiste Jean-Jacques Urvoas pour la remplacer, a annoncé la présidence de la République. Proche de Manuel Valls, il est l'actuel président de la Commission des lois de l'Assemblée nationale. Il était à ce titre chargé d'une mission pour trouver une solution à la réforme constitutionnelle de la déchéance de nationalité. Il « portera, aux côtés du Premier ministre, la révision constitutionnelle et préparera le projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé et la réforme de la procédure pénale », indique l'Elysée.
 
A gauche, Benoît Hamon, ancien ministre PS et proche de Christiane Taubira, a exprimé son « respect pour les convictions » de l'ex-ministre. Cécile Duflot a elle « salué chaleureusement la décision de courage et de conviction » de Mme Taubira.

Rfi.fr

Mercredi 27 Janvier 2016 - 08:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter