France: discrète visite du président du Laos, Choummaly Sayasone

Le président du Laos Choummaly Sayasone est en visite officielle en France. Cette visite est historique. C'est la première fois qu'un chef d'Etat laotien se rend en France tout juste 60 ans après la reconnaissance de l'indépendance du Laos. Plusieurs ONG saisissent l'occasion pour dénoncer la situation des droits de l'homme dans ce pays et attirer l'attention sur Sombath Somphone, un activiste célèbre au Laos qui a disparu depuis bientôt un an.



Les présidents français, François Hollande et laotien, Choummaly Sayasone sur le perron de l'Elysée le 22 octobre 2013. AFP/Bertrand Guay
Les présidents français, François Hollande et laotien, Choummaly Sayasone sur le perron de l'Elysée le 22 octobre 2013. AFP/Bertrand Guay
Cette visite historique passe presque inaperçue. Pourtant Choummaly Sayasone séjournera cinq jours en France. Il a déjà rencontré le président Hollande ce mardi 22 octobre et ce mercredi il est reçu par le Medef, le patronnat français, mais la presse n'a été conviée à aucun de ces rendez-vous. Une manière probablement d'écarter toute question gênante et ne pas embarrasser l'hôte lors de cette visite destinée entre autres à développer la coopération et les échanges économiques et commerciaux.
 
La disparition de Sombath Somphone

 
S'il est un dossier qui dérange c'est bien celui de Sombath Somphone, célèbre activiste reconnu pour son combat en faveur des pauvres et contre la corruption, qui n'a pas donné de signe de vie depuis une nuit de décembre 2012. Les autorités nient toute implication dans cette affaire, pourtant des images issues de caméras de surveillance montrent l'activiste en train de monter dans un véhicule de police.
 
Depuis plus rien, aucune nouvelle. Mais les ONG, ses amis et sa famille ne baissent pas les bras. Un énième appel a été lancé pour enquêter sur la disparition de Sombath Somphone, dont le cas vient s'ajouter à une longue liste de violations de droits humains au Laos.
 
La veille de l'arrivée de Choummaly Sayasone, la France s'est joint à cette demande. « Nous appelons les autorités laotiennes à tout mettre en oeuvre pour faire la lumière sur cette disparition », a déclaré Alexandre Giorgini, sous-directeur de la presse au Quai d'Orsay, lors d'un point presse, lundi 21 octobre. « Avec nos partenaires européens, nous avons fait part à plusieurs reprises aux autorités laotiennes de notre préoccupation sur la disparition de M. Sombath Somphone, personnalité reconnue de la société civile laotienne », a-t-il ajouté.

Source : Rfi.fr

 

Dépéche

Mercredi 23 Octobre 2013 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter