France: l'imbroglio continue à droite entre François Fillon et Alain Juppé

C'était l'événement du week-end politique : un rassemblement de soutien à François Fillon, dimanche 5 mars 2017, place du Trocadéro à Paris. Plusieurs dizaines de milliers de partisans sont venus malgré sa probable mise en examen. Et ce lundi matin, François Fillon est toujours le candidat de la droite. Alain Juppé a annoncé qu'il s'exprimerait à son tour.



France: l'imbroglio continue à droite entre François Fillon et Alain Juppé
Fort des parrainages d'élus déjà reçus par le Conseil constitutionnel en son nom, et du soutien de ses partisans, il est toujours candidat. Sur la forme, au Trocadéro, François Fillon a sans doute employé un ton plus apaisant qu'au cours de la semaine passée, puisqu'il n'a pas renouvelé ses violentes attaques contre les juges et la presse. Mais sur le fond, rien n'a vraiment changé.

L'ancien Premier ministre s'arrange un peu avec la réalité, annonçant 200 000 participants à son rassemblement sur une place qui peut accueillir 40 000 personnes. Il affirme que le suicide de sa femme a été annoncé à la télévision, ce qui est inexact. Conformément à sa ligne de défense depuis le début de l'affaire des emplois présumés fictifs de sa famille, il reconnait des erreurs mais maintient son programme.

François Fillon continue de s'appuyer sur la légitimité démocratique issue de la primaire de novembre dernier, et ce malgré des enquêtes d'opinion qui semblent indiquer son décrochage au premier tour. Les discussions se poursuivent ; certains élus du parti Les Républicains continuent à s'activer pour l'amener à se retirer comme Gérald Darmanin, qui a annoncé dimanche soir qu'il quittait son poste de secrétaire général adjoint du parti LR, pour marquer son désaccord avec la volonté de François Fillon de rester candidat à la présidentielle. Le très sarkozyste Christian Estrosi déclarait lui ce matin sur CNews que François Fillon ne pouvait pas gagner l'élection présidentielle et ne pouvait pas se contenter de « dire 'c'est moi qui ai la légitimité de la part de la primaire'».

Intervention très attendue d'Alain Juppé

Un comité politique du parti LR est prévu ce lundi 6 mars. François Fillon s'est dit ouvert à la discussion, mais dimanche soir à la télévision, il a aussi fermement rappelé que la décision lui appartient et à lui seul. Il attend de savoir ce que sa famille politique a à lui dire, et notamment Alain Juppé. Le maire de Bordeaux a prévu de s'exprimer en milieu de matinée depuis la ville qu'il administre.

Rappelons que pour être le recours, M. Juppé pose jusqu'ici comme condition que cela soit en plein accord avec François Fillon, ce qui n'est pas le cas, et que sa famille politique soit unanimement derrière lui. Malgré les nombreuses défections, des personnalités de droite et non des moindres, comme François Baroin, étaient dimanche encore aux côtés de François Fillon au Trocadéro.

rfi.fr

Lundi 6 Mars 2017 - 09:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter