France - la Réunion : 15 policiers blessés et 16 interpellations

Des affrontements ont éclaté ce mardi entre les forces de l'ordre et des groupes de jeunes dans le quartier du Chaudron, à Saint-Denis de la Réunion, à l'issue d'une manifestation pour l'emploi, les prix et le pouvoir d'achat.



Les policiers anti-émeute à Saint-Denis de la Réunion ce 10 mars, à l'issue de la manifestation à l'initiative du Cospar. (Photo: AFP PHOTO RICHARD BOUHET)
Les policiers anti-émeute à Saint-Denis de la Réunion ce 10 mars, à l'issue de la manifestation à l'initiative du Cospar. (Photo: AFP PHOTO RICHARD BOUHET)
Quinze membres des forces de l'ordre ont été blessés et seize personnes interpellées mardi lors des affrontements entre jeunes et forces de l'ordre dans le quartier populaire du Chaudron, à Saint-Denis de la Réunion, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Des affrontements sporadiques se poursuivaient en début de soirée. Du mobilier urbain, des véhicules administratifs et de nombreuses poubelles ont été détruits ou dégradés, a par ailleurs détaillé la préfecture, qui a également évoqué un début d'incendie dans un bus.

Les incidents avaient démarré en milieu de journée devant la préfecture de Saint-Denis, à l'issue d'une manifestation qui a rassemblé entre 7000 et 10 000 personnes, selon les organisateurs (3000, selon la préfecture).

Regrets du Cospar


Des pierres ont été lancées contre les forces de l'ordre intervenues pour lever un barrage routier en tirant des grenades lacrymogènes. Les jeunes se sont alors repliés dans les rues de la ville où ils ont brûlé des poubelles, incendié du mobilier urbain et barré des routes.

Pourchassés par les gendarmes mobiles et les policiers, ils ont ensuite quitté le centre-ville pour le quartier populaire du Chaudron, à la sortie Est de Saint-Denis où ils ont voulu s'en prendre à une grande surface. Un policier qui tentait d'intervenir a été roué de coups sous les yeux des habitants.
"Le Cospar n'appelle pas à l'émeute, il est responsable, il regrette profondément ce qui s'est passé", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de la CFDT-Réunion Jean-Pierre Rivière, un des porte-parole du collectif.
Source: L'Express:

l'Express

Mardi 10 Mars 2009 - 22:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter