France: un juge pourrait enquêter prochainement sur l'assassinat des journalistes de RFI au Mali

Un juge pourrait être désigné d'ici fin janvier pour instruire le dossier de l'assasinat de nos deux collègues, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, tués le 2 novembre à Kidal au Mali. C'est ce qui a été dit par le parquet aux familles et à leurs avocats ce lundi 15 décembre, en présence de représentants du Quai d'Orsay et des services d'enquête.



Claude Verlon et Ghislaine Dupont, à Kidal, au Mali, en juillet 2013. RFI
Claude Verlon et Ghislaine Dupont, à Kidal, au Mali, en juillet 2013. RFI

C'était la première fois que le parquet recevait les proches des victimes pour leur faire un point de l'enquête.

Le parquet a dit espérer avoir le feu vert des Nations unies, courant janvier, pour auditionner plusieurs personnes de la mission des Nations unies au Mali (Minusma). Maître Caty Richard, avocate de la famille de Claude Verlon, se dit plutôt rassurée après ce rendez-vous.
 

En attendant, l'enquête se poursuit. Pour l'instant, on ne connait effectivement toujours que le nom du principal suspect, Baye Ag Bakabo, qui est toujours en fuite comme les autres membres du commando qui a enlevé et tué nos confrères.
 

Et pour maître Deltombe, qui conseille la famille de Ghislaine Dupont, certaines zones d'ombre subsistent, qui méritent d'être éclaircies. Une rumeur, un homme qui court, beaucoup de questions se posent encore, selon lui.

 

 
Christophe Deltombe

Avocat de la famille de Ghislaine Dupont

Il reste quelques zones d'ombres (...) Il y a un certains nombre d'éléments (...) qui tournent autour de cette affaire et pour lesquels un certain nombre de questions se posent."
 


Dépêche

Mardi 17 Décembre 2013 - 10:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter