Francophonie- humour : Sanex un parfait Abdou Diouf sur scène que du rire…



La Francophonie c’est aussi le rire. Lors de la cérémonie de remise du prix de Cinq continents de la Francophonie, le public a eu droit à des spectacles inédits. C’était sous les yeux du secrétaire général de la Francophonie, dont l’arrivée dans la salle, a été ponctuée d'une scène de liesse de certains jeunes qui peut-être rencontrent pour la première fois le successeur de Senghor à la Magistrature suprême. 


D’ailleurs, c’est dans ce registre que l’artiste comédien « Sanex » a enflammé la salle en se lançant dans l’imitation de cet homme qui fait presque 2 mètres de taille. Il a reproduit tout d’Abdou Diouf, la démarche harmonieuse, les pas lents et synchronisés, les cheveux poivrent sel qui a viré au blanc avec l’âge. Sur scène, l’artiste s’est transformé en un Abdou Diouf des grands discours, sur le plan de la pertinence et de la courtoisie. 


Mais le meilleur de cette prestation, c’est sans doute lorsque Sanex, sur une expression astucieuse a fait ressortir l’admiration culte que Diouf voue à son mentor Senghor. « Je dois tous à Senghor car il m’a tout donné. Donc, je vais rendre à César ce qui est à Senghor ». Le rire c’était aussi « Karim Chichi, l’expert des pourcentages ». Il n’a épargné personne, des hommes mariés aux femmes en passant par les policiers Sénégal qu’il a substitué aux policiers ivoiriens, car la salle grouillée de forces de l’ordre, avant de les traiter « d’ivrogne du 31 décembre ».

Selon lui, 99 % des hommes qui ont un véhicule trompent leurs femmes ; 95 % des hommes qui ont peur de leurs femmes les trompent aux heures de pause entre 12 h et 15 h. Dans le répertoire téléphonique des hommes, s’il y a Karim1, il y a Karim 2 et 3 qui sont des femmes en réalité. Bien sûr, c’est juste pour rire.


C’ était aussi un spectacle assuré par les jeunes de Sen Petit Gallé, du chanteur Thione Seck, mais aussi du groupe « Magic Système » qui a même fait danser les officielles.


Samedi 29 Novembre 2014 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter