Francophonie: une rencontre aux multiples enjeux

Le XVe sommet de la Francophonie a débuté ce samedi matin. La grande majorité des pays du monde francophone sont représentés, parfois même à haut niveau avec de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement présents au Centre International de Conférence de Diamniadio CICD.



Les drapeaux flottent devant le centre de conférence de Diamniadio où se déroule le XVe sommet de la Francophonie de Dakar, Sénégal.
Les drapeaux flottent devant le centre de conférence de Diamniadio où se déroule le XVe sommet de la Francophonie de Dakar, Sénégal.
Principal enjeu de ce sommet et ce qui fait le plus parler dans les allées du centre international de conférence, c’est l’élection d’un nouveau secrétaire général. Plusieurs candidats sont en lice pour succéder à Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, secrétaire général depuis le IXe Sommet de la francophonie d’octobre 2002. Plusieurs candidats, mais aucun consensus, une première dans l’histoire de l’OIF.
 
Le sommet de la Francophonie est suivi par près de 700 journalistes accrédités sénégalais et étrangers. Des médias tenus à l’écart des délégations puisque les régies, les rédactions, les studios ainsi que la salle de presse sont installés dans une tente à quelques centaines de mètre du centre de conférence. Et Impossible d’entrer dans le CICD sans avoir le sésame obligatoire appelé ici le « sur passe », sorte de deuxième accréditation. Des autorisations données au compte-gouttes. Sans cela, la plupart des caméras se retrouvent obligées de filmer les écrans qui retransmettent en direct les arrivées, les discours et autres travaux qui ne se déroulent pas à huis clos.
 
Le centre de conférence international de Dakar (CICD) se situe en réalité à une trentaine de kilomètres du centre-ville, non loin de la localité de Diamniadio. Et pour l’occasion, la toute récente autoroute qui relie la capitale sénégalaise au CICD a été entièrement fermée à la circulation. Seuls les véhicules accrédités peuvent passer ce samedi matin.
 
Le ballet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie a commencé depuis 9 heures ce matin, heure de Dakar, devant le centre de conférence Diamniadio. Les arrivées se font inversement à « l’ordre d’importance », comme le signale le protocole de l’OIF. En clair, les officiels, les dirigeants des pays moins bien représentés sur la scène internationale sont les premiers à être reçus par le président sénégalais, Macky Sall ainsi que le secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf. François Hollande, le chef de l’Etat français, fait donc partie des derniers attendus à ce XVe sommet de la Francophonie.
 
L'Organisation de la Francophonie représente 77 pays, soit près de 900 millions d’habitants repartis sur les cinq continents. Il y a actuellement 57 membres de plein exercice et 20 membres observateurs.

 


Samedi 29 Novembre 2014 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter