Fraude au Bac 2015: les premières pistes mènent à l’Office du Bac



Fraude au Bac 2015: les premières pistes mènent à l’Office du Bac
Malgré toutes les mesures prises pour décourager les tricheurs, les élèves continuent de prendre les risques pour tenter de décrocher le Bac. Lundi, premier jour du Bac, une candidate a été prise en flagrant délit de tricherie au Lycée de Pikine lors de l’épreuve d’histoire-géographie.


Le modus operandi était tout simple. Via sms, elle recevait les épreuves corrigées que lui transférait sa sœur sur son téléphone. Selon une source policière, celle-ci recevait les épreuves d’une autre fille qui les a obtenues par le biais d'un individu en service à l’Office de Baccalauréat, organisateur de l’examen, renseigne le Quotidien.

 
Interpellées par la police, les trois filles ont été mises en garde à vue au commissariat de Guédiawaye. Soumises aux questions des enquêteurs, elles soutiennent avoir versé beaucoup d’argent pour obtenir les épreuves. L’enquête policière suit son cours pour démasquer le cerveau de cette opération de tricherie niché à l’Office du Bac. Dans sa livraison d’hier, le journal Libération a révélé que quatre candidates ont déjà été arrêtées au Centre de Pikine. Alors qu’elles avaient sur leurs portables les épreuves corrigées de toute la matinée du lundi.
 

 


Mercredi 22 Juillet 2015 - 16:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter