Fraude dans le recrutement des élèves maîtres : "Il y a des gens qui ont dit que j'étais méchant mais...", Serigne Mbaye Thiam

Le ministre de l’Education nationale estime que pour mettre fin à certaines dérives comme les fraudes dans le recrutement ou encore parvenir à un pacte de stabilités le système éducatif, il faut bannir le « masla » et le « suturë » qui ont court au Sénégal.



Fraude dans le recrutement des élèves maîtres : "Il y a des gens qui ont dit que j'étais méchant mais...", Serigne Mbaye Thiam
Le ministre de l’éducation, Serigne Mbaye Thiam a lancé un appel à tous les acteurs de l’éducation et de la formation qui doivent se remettre en cause selon lui, pour arrêter le « masla » et le « suturë ». Ce, pour bâtir un système éducatif inclusif de qualité. Cela a eu lieu hier, vendredi lors de la deuxième  journée des Assises de l’éducation national. Serigne Mbaye Thiam a fait le tour des commissions pour écouter les débats et discussions reposant sur le contenu du pacte de stabilité.


Un pacte qui doit assurer à l’école Sénégalaise la paix et la stabilité. « Il faut procéder à un certain nombre de remises en cause que ça soit le gouvernement, les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves », déclare le ministre. Revenant sur les 690 cas de fraudes décelés dans le recrutement des élèves-maîtres et qui ont fait l’objet de sanction, Serigne Mbaye Thiam de regretter le comportement de certains. Par ailleurs, informe le journal « Le Populaire », il signifie que ce qui lui a fait le plus mal dans cette affaire, c’est la réaction des gens. « Ce qui me fait plus mal quand j’ai quand j’ai découvert la fraude, c'est qu'il y a des gens qui ont dit que j’étais méchant », regrette Serigne Mbaye Thiam.  


Samedi 30 Août 2014 - 15:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter