Fraudes sur les imputations budgétaires des militaires invalides : l’Igf met la main sur les faussaires

L’Inspection général des finances qui s’est saisie du dossier sur un parfum de scandale portant sur des milliards de F CFA et qui infeste les imputations budgétaires des militaires invalides, est en train de fouiller depuis quelques jours pour se faire une idée précise des tenants et des aboutissants de cette affaire. Car, les imputations des militaires sont passées de 0,5 milliards de F CFA en 2009 à 4,8 milliards en 2014, soit 38,4 % de l’ensemble des imputations des agents de l’Etat. Et les pharmacies Plateau et Mosquée se sont adjugé la part du lion en captant les 3,98 milliards des 4,8 milliards parmi les 10 pharmacies agréées.



La Direction de la Santé militaire a flairé le pot aux roses. Le Directeur a vu juste en corsant les procédures par la désignation des médecins agréés pour les imputations budgétaires des militaires invalides. Selon des sources dignes de foi, les autorités veulent voir plus clair dans les pratiques en cours concernant les imputations budgétaires des militaires invalides. En claire il y a un fort soupçon de deal au préjudice de l’Etat du Sénégal. Dans cette entreprise délictuelle fortement préjudiciable aux maigres ressources du pays, des pharmaciens sont  soupçonnés d’être de mèche avec des militaires invalides.  C’est ainsi que l’Igf est actuellement en train de fouiller, pour vérifier  la régularité des pharmacies établies par la « Pharmacie Plateau » et la « Pharmacie de la Mosquée » et de l’effectivité des factures y afférentes.  

Libération de renseigner que ces deux officines ont empoché plus 3 milliards en 2014 à travers des imputations budgétaires. Une somme qui a éveillé des soupçons au niveau de la Direction de la Santé militaire et chez les autorités étatiques d’une manière générale.  Les imputations budgétaires des militaires invalides sont également allées crescendo durant ces six dernières années. Et les Pharmacies de  Plateau et Mosquée se sont taillées la part du lion. Ces deux officines, à elles seules, ont encaissé 3,98 milliards sur un total de 4,8 milliards parmi les 10 pharmacies agréées soit 83,8% du montant total des factures pharmaceutiques en 2014.


Lundi 17 Août 2015 - 10:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter