Fronde au PPC: la réaction de Mbaye-Jacques Diop

Yatma Diop et Abdou Aziz Faye respectivement porte-parole et le secrétaire permanent du Parti pour le Progrès et la Citoyenneté (PPC) risquent grios. Car la réaction du patron, Mbaye-Jacques Diop n'a pas tardé suite à la sortie de ces derniers. Dénonçant une escroquerie, le secrétaire général menace.



Fronde au PPC: la réaction de Mbaye-Jacques Diop
Dans un communiqué sanctionnant le Bureau Politique (BP) extraordinaire selon leurs propres termes, Yatma Fall et Abdoul Aziz Faye n’ont pas raté celui qu’on pourrait désormais appelé leur ex-mentor, Mbaye-Jacques Diop qu’ils accusent de « vieillard de 87 ans atteint de sénilité et de schizophrénie ». Et qui «agit avec désinvolture sans consulter, ni les instances ni les responsables du parti, le Secrétaire général national confond le PPC avec son patrimoine propre et considère les militants comme des supplétifs au garde-à-vous ».C’est la décision de secrétaire général du PPC de confier les rênes  à l’ancien député Seydou Diouf qui ne leur plait pas. 
 

La réaction de Mbaye-Jacques Diop n’a pas tardé. Le BP tenu hier et présidé par l’ancien maire de Rufisque a décrété la convocation de Yatma Diop et Abdou Aziz Faye traités d’ « usurpateurs » et d’ « escrocs politiques ». Mbaye-Jacques Diop se disant «outré et choqué», de préciser qu’ «on ne prend pas les instances du parti pour soi…On prend la parole, on défend son point de vue ». Ce, dit-il avant de passer on vote pour suivre la majorité. Assurant qu’aucun membre du parti n’a cautionné l’attitudes de eux camarades, le secrétaire général de souligner la présence hier vendredi de la présidente des femmes, le coordonnateur du parti, le président du Conseil des sages,…de lancer que Yatma Diop et Abdou Aziz Faye n’avaient pas à se substituer au parti.
Affaire à suivre.  


Samedi 16 Mai 2015 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter