Frondeurs du Pds : «La Commission de discipline met en exécution des complots… »

Alioune Souaré ne déférera pas à la convocation de la commission de discipline du Parti démocratique sénégalais (Pds). En effet, le porte-parole des signataires du Mémorandum exclut tout face-à-face avec cette commission qui, selon lui, exécute les «complots destinés à détruire des gens»



Frondeurs du Pds : «La Commission de discipline met en exécution des complots… »
«Ils m’ont convoqué sur papier. D’ailleurs c’est cela que je voulais, parce que je vais les poursuivre devant la justice», a d’emblée déclaré Alioune Souaré à nos confrères de l’Enquête. Il se prononçait sur sa convocation par la commission disciplinaire du Parti démocratique sénégalais (Pds). Alioune Souaré, porte-parole des signataires du Mémorandum présenté par Modou Diagne Fada, donne ainsi le ton en ce qui concerne leur position sur la décision d’Abdoulaye Wade qui a actionné cette instance du parti.

Selon lui, la plainte qu’il compte déposer est basée sur les «graves accusations» portées contre eux : «ce qu’ils ont fait c’est extrêmement grave. Ils se basent sur les accusations d’une seule personne pour individualiser l’affaire et donner des convocations, en évoquant des faits qu’ils nous reprochent», a-t-il déclaré. Et de préciser les accusations portées en leur encontre : «Ils nous accusent de corruption, d’accointance avec l’adversaire. Ils sont allés plus loin en parlant de tentatives de sabordage, suite à un marché conclu avec Macky Sall, président de l’Alliance pour la république (Apr), et d’activité fractionnelle».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 18 Juin 2015 - 09:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter