Fronts ouverts contre le régime: ABC pour éteindre le feu



Préoccupé par les multiples fronts ouverts contre son régime, le Chef de l’Etat manœuvre pour décrisper la situation. Il mise sur le médiateur de la République, pour éteindre le feu. Au-delà des retrouvailles avec Nafi Ngom Keïta, Alioune Badara Cissé (ABC) devra aussi s’intéresser à la situation au sein du parti présidentiel, l’APR (Alliance Pour la République) pour «une normalisation des rapports».
Dans l’entourage du président de la République, «le sentiment le mieux partagé, en cette veille des élections législatives de 2017, est que l’heure n’est pas à l’ouverture d’hostilités sur plusieurs fronts». Mieux, confie une source basée au Palais à «l’Observateur», «pacifier les relations entre le Président Sall et certains de ses collaborateurs qui lui étaient si proches au début de l’alternance l’ayant conduit aux affaires».

En ce sens, au Palais de la République, on mise sur le Médiateur de la République. Faisant l’objet d’un large consensus, ABC y est présenté comme «la personnalité indiquée» pour la décrisper la tension. Pour avoir lui-même été en brouille avec le président, l’ancien ministre des Affaires étrangères peut «comprendre l’état d’esprit des frondeurs».
 
Les retrouvailles entre l’ancienne patronne de l’OFNAC (Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption), Nafi Ngom Keïta et le président de la République, occupent une place importante. Macky Sall est aussi préoccupé par a situation au sein de son parti et de sa coalition, Benno Bokk Yaakaar (BBY). «Des responsables politiques sont aussi dans le viseur des prêcheurs pour une normalisation des rapports entre responsables du camp du pouvoir. Des audiences avec le locataire du Palais sont d’ailleurs déjà calées avec certains d’entre eux et attendent une meilleure disponibilité dans l’agenda du président Sall», soufflent-on à nos confrères. 


Samedi 10 Septembre 2016 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter